Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Moncef Belkhayat dans le collimateur du Comité international olympique : Le Maroc épinglé pour ingérence gouvernementale




Moncef Belkhayat dans le collimateur du Comité international olympique : Le Maroc épinglé pour ingérence gouvernementale
A quelques jours de l’installation du nouveau gouvernement, tristes et peu glorieux, sont ceux restants, du virulent ministre de la Jeunesse et des Sports. En effet, Moncef Belkhayat sortira de son département par la petite porte et bien penaud, car il vient d’être mis en demeure par l’illustre Comité international olympique (CIO). Il est reproché notamment à notre incorrigible ministre, son ingérence répétée dans les affaires des instances fédérales sous sa tutelle, de certaines disciplines telles que le canoë-kayak, le volley-ball, etc. Le CIO lui imputerait un  certain diktat dans ses prises de décisions et d’interventions. Il aurait fait et défait ou modelé  à sa guise et en toute impunité, c’est selon, les organigrammes de certaines fédérations. Ces agissements, le CIO les qualifie d’interférence politique gouvernementale. C’est contraire à la Charte olympique et  c’est passible de sanctions qui peuvent aller jusqu’à la suspension totale et définitive des disciplines concernées voire même de la participation du pays, à toutes compétitions organisées par le CIO. Il suffirait pour cela qu’un membre d’une quelconque fédération, bafoué de son droit, en saisisse la commission exécutive du CIO pour déclencher un processus  irréversible qui pourrait coûter très cher aux sportifs de notre pays. Auquel cas, celui, qui n’a cessé de s’octroyer toutes les réalisations sportives entreprises, par notre pays ces dernières années, serait dans une situation pour le moins embarrassante. C’est un grave précédent.  En dénaturant de par son autorité les règles du jeu démocratique dans les relations entre le ministère de la Jeunesse et des Sports et les différentes associations sportives, le bouillant ministre a failli à son devoir. Mais cela n’étonne plus. On l’a vu et revu à travers différentes situations, son pouvoir d’appréciation a souvent été  dépassé par les évènements. Son côté impulsif et maladroit a souvent pris le dessus dans des contextes où un simple droit de réserve d’exemple l’aurait grandi.
Voilà là, une autre patate chaude que l’équipe à Benkirane aura à gérer. Brrr !

Mohamed Jaouad Kanabi
Mardi 20 Décembre 2011

Lu 1967 fois


1.Posté par Free kayak le 20/12/2011 16:57 (depuis mobile)
Je comprends mieux maintenant pourquoi les athlètes marocains se sont fait expulsés du Mozambique dans le cadre des quotas pour les jeux olympiques, avec un soutien pareil...

Ce qui est magnifique, c'est que ce sont les athlètes qui tentent de faire la promotion de leur sport qui vont payer ! Chose inadmissible ! Que fait on ?? Du sport ou de la politique ??


2.Posté par Abdeslam le 20/12/2011 19:35
Heureusement que cet avertissement arrive d'une instance internationale, autrement on crierait au sabotage et au règlement de compte dont serait victime notre cher ministre.
Virulent, bouillant; impulsif et maladroit, toutes ces qualités ne sont pas volées mais amplement méritées. Lorsqu'on tente de démontrer à la moindre occasion que l'on est le plus patriotique de tous les Marocains, c'est sur le terrain que l'on est tenu de le démontrer et non face aux photographes et cameramen. Mais, lorsqu'on est de surcroit ministre, le fait d'exposer son pays à des sanctions aussi graves que celles que pourrait prendre le CIO à l'encontre du Maroc, il y a lieu de rendre des comptes dans la rigueur qui s'impose Quant à l'affaire de location de voiture on se demande s'il y a un quelque part à bord du navire, un gardien des deniers publics.

3.Posté par adil le 21/12/2011 23:21
je ne défends pas Moncef, qui à mon sens a créé une dynamique sportive mais, en qualité de ministre il a taché sa carrière par des pratiques rentière "affaire audi" et j'en passe, mais , ce qu'il faut souligner aussi, c'est que quelques fédérations usent de la démocratie pour tuer la discipline et enterrer les pauvres athlètes, et oui, c'est le cas, pour le volley ball, le canoe, le rugby et beaucoup d'autres, clubs fictifs de la sœur, beau frère, fille du président pour toujours passer en élection lors des AG, en tant qu’athlète ayant souffert de ces pratiques, je dis oui à Moncef, oui à Sharon, oui même au Satan s'il fallait nous débarrasser de ces présidents de fédérations rentiers, incapables, égoïstes qui n'ont fait qu’assassiner le sport, que dieu me pardonne.

4.Posté par Abdeslam le 23/12/2011 10:10
Je ne peux qu'être totalement d'accord avec toi Adil. Il y a eu des aberrations dont sont victimes des athlètes et le sport en général. Mais les choses sont en train de changer et la démocratie s'installe progressivement et il appartient aujourd'hui aux citoyens de prendre leurs responsabilité comme par exemple lors des assemblées générales auxquelles tu fais allusion, se sont les adhérents qui doivent savoir imposer leur volonté par voie électorale et la défendre en usant de leurs droits réglementaires pour mettre fin aux éternels opportunistes. Concernant BELKHAYAT, il s'agit d'un ministre par qui cette évolution démocratique doit venir mais nous constatons qu'il est le premier à saboter le processus à des fins personnelles et électorales à travers lesquelles on pense voir une dynamique constructive car il ne faut pas confondre le trompe-œil et l’excellence. Disons que la page est tournée en ce qui le concerne mais si des ministres puissent s'éclipser au terme de leur mandat en toute sérénité après des éventuelles déboires, il serait injuste de ne s'en prendre qu'à la base pour appliquer la justice.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs