Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Momo & Abdel Drôle d’idylle




Momo & Abdel  Drôle d’idylle
Décompensation, défalcations  jérémiades  et  autres pleurnicheries,  salaires bloqués, prix affolés, ceintures serrées,  austérité suffocante…Les petites gens condamnés à boire le calice. Ceux  et celles qui ont gobé, les yeux fermés, les fausses promesses en ont pour leurs frais. Les autres aussi, hélas.  
Bel et bien révolue, l’ère des paroles lancées à tout bout de champ, le temps d’une campagne où l’Eldorado terrestre le disputait au paradis céleste. Grosses illusions.  Tristes chimères.
Merci d’avoir fait prendre, pour les plus crédules d’entre nous du moins, les vessies pour des lanternes. Merci de nous avoir fait ingurgiter la pilule, en disciples dociles que vous êtes, trop soucieux de plaire à Miss Lagarde et à son Fonds. Pour une fois qu’une femme a de l’importance à vos yeux, on ne va pas faire les difficiles.  Ce que l’on s’accordait plus ou moins à qualifier de classe moyenne, ou ce qu’il en reste,  est en passe de rendre l’âme pour glisser d’un cran  et renflouer cette majorité privée du minimum vital et donc de dignité. 
Merci pour cette veuve, qui s’est trop languie de vos promesses, avant que vous ne vous rappeliez enfin son existence, stratégie électoraliste oblige.   La voilà donc comblée puisque condamnée à attendre votre miteuse aumône pour survivre. Pendant ce temps et en plein discours  apologique sur l’austérité et ses bienfaits, les walis, gouverneurs et autres pachas, super caïds ou caïds devraient bientôt être en droit de s’attendre à des indemnités dites de logement qui seraient pour le moins faramineuses. Insolentes.
Ils le doivent à leur tuteur de ministre. Mohamed Hassad a toutefois besoin de l’aval de son  pote de circonstance,  Abdelilah Benkirane. Mais au vu des aménités que ces deux-là ne cessent d’échanger, là aussi comme par hasard,  à la veille des élections, gageons que Abdel ne saurait dire non  à Momo.  Et puis le succès des prochaines échéances électorales dépend en partie de l’implication de ces fonctionnaires de l’Intérieur.  Merci pour eux, pour nous tous,  d’avoir pensé à les récompenser par anticipation.




Par Mohamed Benarbia
Lundi 2 Mars 2015

Lu 527 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs