Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohammédia demeure à la merci des inondations

Une étude tire la sonnette d’alarme




Mohammédia demeure à la merci des inondations
Le dispositif de protection de Mohammedia contre les inondations a certes prouvé son efficacité mais il n'en reste pas moins que la ville n'est pas totalement à l'abri des crues de l'oued Maleh.
Ce constat est en définitive la conclusion d'une étude sur la protection de la ville de Mohammedia contre les inondations et qui a été présentée lors d'une réunion tenue en présence de Mme Charafat Afilal, ministre déléguée chargée de l'Eau et le gouverneur de la préfecture, Ali Salem Cheggaf ainsi que des responsables de l'Office national de lélectricité et de l'eau potable et de l'Agence du bassin hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia. 
L'étude réalisée par un cabinet d'études marocain, sonne ainsi l'alerte, soutenant que les ouvrages mis en place au lendemain des crues ravageuses en 2002, notamment le canal de délestage, le barrage et les digues, n'assurent pas une protection à 100% de la ville contre les inondations. 
Face à ce risque, certes aujourd'hui de moindre importance, il s'agit de procéder au plus vite à la consolidation du dispositif existant, préconisent les promoteurs de l'étude tout en soulignant la nécessité de valoriser et de mettre à contribution la zone humide à proximité du Golfe de Mohammedia ainsi que les Dayas (Mares temporaires) dans la commune de Beni Yakhef, eu égard à leur rôle éminemment important dans l'atténuation de la force des crues. En somme, une sorte de barrage naturelle contre les crues. 
Pour éloigner définitivement le spectre des crues, surtout dans la zone Mohammedia Ouest à proximité des unités industrielles et de la raffinerie, une réunion technique se tiendra prochainement à la préfecture de Mohammedia pour définir les moyens de parades et surtout mobiliser les partenaires et les ressources nécessaires pour la réalisation de ce plan de sauvetage. Un plan auquel seront associés, outre le ministère délégué chargé de l'Eau et la préfecture, la commune urbaine de Mohammedia, l'Office national des chemins de fer (ONCF) ainsi que les industriels.
 

Libé
Lundi 14 Juillet 2014

Lu 3555 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs