Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Taher Abouzaid, membre du bureau national de la Chabiba : «Nous avons mené campagne contre les propos racistes du président du comité préparatoire du Festival»




Mohamed Taher Abouzaid, membre du bureau national de la Chabiba : «Nous avons mené campagne contre les propos racistes du président du comité préparatoire du Festival»
Libé: Quelle évaluation faites-vous de la participation de la délégation marocaine à la 17ème édition du Festival international des jeunes et des étudiants en Afrique du Sud ?

Mohamed Taher Abouzaid : La participation de la délégation de la Chabiba ittihadia a été d’une grande efficacité pendant l’ensemble des travaux du Festival. La Chabiba a été fort présente lors des séminaires et ateliers traitant des différentes questions et problématiques que connaissent les populations souffrant dans le monde des guerres et conflits attisés par les forces impérialistes. Malgré l’attaque du Polisario lors du deuxième jour, et malgré l’interdiction d’assister à la cérémonie d’ouverture, notre participation était remarquable. L’entrée triomphale du groupe, saluée par l’ensemble des délégations participantes, a confirmé que le Maroc a plusieurs amis prêts à soutenir sa cause.
Par ailleurs, l’accueil de notre jeunesse par plusieurs délégations notamment celles de  Russie, Bahreïn et Jordanie a témoigné de nos capacités de travail diplomatique. Ainsi, nous avons présenté nos opinions sur notre cause territoriale et nous avons affirmé, en outre, notre soutien pour les mouvements des droits humains et des libertés dans ces pays et dans le monde arabe. En outre, la Chabiba s’est distinguée en récusant les propos irresponsables de Maluma, président du comité préparatoire du Festival et ceux de Tiago, président de la Fédération internationale des jeunes démocrates, organisme responsable de l’organisation du Festival. Du coup, nous avons mené une grande campagne pour dénoncer ces propos racistes. Par notre analyse des thèmes proposés, la Chabiba a été respectée par l’ensemble des délégations, et cela bien que ce dernier ait tenté d’induire en erreur les participants.

Pourquoi, selon vous, la question du Sahara a été présente d’une façon majeure lors du Festival alors que d’autres questions primordiales telles celles de la Palestine, de l’impérialisme américain etc.  sont restées dans l’ombre ?

La grande surprise pour notre délégation fut que le débat sur le Sahara a pris une place centrale dans les travaux du Festival. Pourtant, celui-ci a consacré depuis toujours une place primordiale à la Palestine. Je rappelle que cela coïncide avec les pourparlers informels de Manhasset et les derniers événements meurtriers de Laâyoune qui ont causé la mort de 12 membres des forces de l’ordre. Cela coïncide également avec la Marche populaire de Casablanca, ce qui a poussé les séparatistes à puiser de leur lobbying pétrolier du régime militaire algérien pour ternir l’image d’un pays qui a choisi le chemin de la démocratie et du progrès.
Pour autant, il faut reconnaître que la tâche de notre délégation n’était pas aussi facile qu’on le croyait, vu le contexte international et la spécificité des composantes du Festival influencées par la présence des socialistes et communistes favorables aux droits des peuples à  disposer d’eux-mêmes, sans distinguer entre les mouvements de libération et les groupes séparatistes tel le Polisario.

Comment allez-vous œuvrer lors des prochains séminaires et rencontres internationales pour faire valoir davantage la voix des partis marocains démocrates et socialistes en ce qui concerne notre cause nationale ?

Il est à signaler, dans ce cadre, que la Chabiba était consciente du fait que les positions de quelques délégations  s’expliquent par un manque de communication au niveau de l’intégrité territoriale et des manœuvres des séparatistes. Ces derniers savent très bien comment se conduire en victimes, notamment lors de rencontres pareilles.
L’éventuelle solution de cette problématique menaçant la stabilité de la région maghrébine, est, à mon avis, de bien renforcer le rôle des organisations politiques présentes dans de telles manifestations afin de mettre en exergue les initiatives marocaines présentées à l’ONU.

Propos recueillis par M.S
Lundi 20 Décembre 2010

Lu 974 fois


1.Posté par Bouatlaoui Otman le 21/12/2010 09:14
Les socialistes et autres partis progréssistes Marocains, méneent une politique extérieure d'une naïveté infantile. Nous luttons pour la protection de nos territoires, de dedans, il faut s'extèrieuriser de notre societé, il faut acquérire les mêmes armes pour lutter contres nos ennemis, et ils se trouvent aussi dans les partis dits"fréres". N'est ce pas qu'on dit ocupez vos des mes amis , je m'occupe de mes enemis.
Purée comment un pays, qui est en état d'alerte à cause d'une gréve de contrôleurs aériens puisse nous donner des leçons de démocratie: oui réveillez vous l'Espagne aujourd'hui est en état d'alerte, voilà des arguments sur lequels on doit jongler et créer des montagnes d'articles , L'algérie depuis 1992 oui depuis le siécle dernier , ce pays vit dans un état d'urgence, alors nous on est sur la défensive. Nous dormons, nous devons revoir notre politique soft noble qui mène à rien.
je m'excuse du terme: plus on est bon , plus on est con.
Mettez en ligne la liste des pays qui ont signé une déclaration contre notre pays , et je vous donne des contre arguments pour déconstruire tout ce petit monde de gauche mafieux.
Et les socialistes Marocains doivent être courageux, et l'auto critique fait partie de l'esprit progressiste, car il ne suffit pas de critiquer les autres sans de temps en temps de regarder sa petite bosse. Oui le vote cubain, bolivien, nicaraguayen, espgnole, algérien, palestenien,soudanais, yémenite, curde, sud africain, tous ses réprésentants ont vécu ou vivent dans des dictatures, enfants du trotskysme, et la seule chose qui les dérange: c'est que le Maroc soit une MONARCHIE, point finale, et personne au monde ne doit nous dicter sous quel régime nous voulons vivre: je préfére un vrai roi , qu'un faux fidél le Roi Castro et le prince Raoul. Le monde entier a condamné la junte Chilienne, Argentaine , Portugaise, Gréc, mais la junte Algérienne les centaines de milliers de morts depuis l'indépendance, des crimes contre l'humanité sont commis en Algérie, et ils sont pénard, nous on transpire pour à peine modifier un mot dans une déclaration.
Aucune solidarité, aucun silence ne prévaut, rien ne doit être caché au dépend de notre cause, même être contre les internationalistes et ultramondialistes . Même dans la période la plus pire de notre pays, je me sentais plus libres que les citoyens des pays ex-communistes et les pays du tiers monde faisants partie du bloc communiste, mes idées progrésistes leurs faisaieint peurs, ces gens n'étaient porteurs d'aucune idée progrésiste, par contre ils étaient pleins à bloc de phrases et monologues faisant partie de la propagande: ils tremblaient en ex-URSS, portant je n'étais pas un politique, j'étais un citoyen, un patriote Marocains, quelque soient les cieux au dessous des quelles je me trouvent.
Notre Histoire n'a pas connu garnica, notre Histoire n'a pas connu des centiers de milliers de morts en guerrec civile, alors oui, je relativise les pires moments de notre période la plus lourde, et je dis : j'ai vu pire sous les régimes de gauche comme de droite, sur cette terre.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs