Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Salem Chafia : la télévision régionale de Laâyoune en net déclin




Mohamed Salem Chafia : la télévision régionale de Laâyoune en net déclin
Mohamed Salem 
Chafia est l’un des 
pionniers de la presse 
locale dans les provinces du Sud. Il a écrit pour les journaux Al Alam, Al Ahdath Al Maghribia dont il continue d’être 
le correspondant après avoir créé son propre journal « Assahraoui » qu’il a transformé 
ensuite en site 
électronique.
Il livre à Libé ses 
impressions et son point de vue sur la chaîne 
régionale de télévision 
de Laâyoune dont 
il a suivi l’évolution 
 depuis 2005, année 
de son inauguration.

Vous étiez là, lors de l’inauguration de la chaîne régionale de Laâyoune. Comment avez-vous vécu cet évènement ?
 
Mohamed Salem Chafia : Comme tous les Sahraouis marocains qui avaient fondé beaucoup d’espoir sur  ce nouveau-né  dont ils pensaient qu’il allait révolutionner l’espace médiatique local. A ses débuts, la chaîne avait justifié ces espoirs par la richesse et la diversité de ses programmes. Mais ce fut, malheureusement de courte durée. Les programmes se sont dégradés et les informations se fondent, souvent sur des sources locales peu crédibles. Comme tous ceux qui avaient accueilli l’inauguration de la chaîne avec enthousiasme, je  me désintéresse à présent de ses programmes.

Quelles sont, selon vous, les raisons de ce déclin ?

La médiocrité des programmes, le peu d’intérêt que la chaîne accorde aux acteurs locaux et aux sources locales crédibles. L’absence de débats traitant des préoccupations des gens, le vide qui caractérise les émissions qui se veulent culturelles ou politiques. A ses débuts, la chaîne avait une émission consacrée au résumé de tout ce que la presse nationale ou internationale écrivait à propos du Sahara marocain. Il y avait une traduction de la presse qui paraissait en français que des gens de la région faisaient en toute honnêteté. Ces traductions ont été suspendues, je ne sais pas d’ailleurs pourquoi. Aujourd’hui, la chaîne présente des éléments collectés çà et là  à partir de sites ou de journaux loin de la réalité locale.
 
Quelles solutions préconisez-vous pour que la chaîne retrouve son lustre ?  
 
Pour retrouver son lustre et surtout pour plus de crédibilité, la télévision régionale doit organiser des débats auxquels elle doit convier des gens de la presse locale. Des gens qui soient crédibles. Elle doit diversifier ses sources et surtout se référer aux sites électroniques locaux fiables. Parlant de sites, je demande, à travers cette tribune que m’offre Libé, au ministère de tutelle d’accélérer le processus de réglementation de la presse  électronique pour mettre un terme à la pagaille qui règne dans ce domaine vital.

Ahmadou El-Katab
Lundi 17 Février 2014

Lu 1151 fois


1.Posté par jawad le 20/02/2014 18:19
Voilà qui se passe quand on place des imcompétents à des postes clès , c'est tout le travers du clientèlisme!

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs