Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Mjid : Le Maroc comme passion




Mohamed Mjid : Le Maroc comme passion
Son nom est la gloire d’une œuvre-vie marquée par une parole vive et une conscience libre qui s’incarnent dans une affection qu’il porte au tréfonds de son âme à son pays. Son prénom est celui de tous les Marocains. N’emploie-t-on pas ce prénom pour héler son prochain? La louange originelle, fatale, semble l’avoir prédestiné à nourrir jusqu’au dernier soupir une passion inextinguible et généreuse pour sa terre natale. Comme le dépeint un ami, fin connsaisseur des portraits: «C’est une figure  haute en verbe et  en couleur, éminemment subjective dans l’objectivité du tumulte séculier, grandement fidèle,  en dépit des ingratitudes, envers son pays qu’il a immensément aimé et qui  l’a profondément marqué en retour ». 
De bonne heure, le passionné du pays du soleil couchant place ses jours sous le signe de l’engagement. Maintes fois captif des geôles lugubres,  il fait de l’exercice de la liberté une aspiration insigne de son existence et se voue à une action politique qu’il imprime de ses propres marques. Inlassablement, il pourfend les outrages au bien public,  l’asservissement de l’intérêt collectif à la prévarication et à la cupidité au mépris de la loi, l’engloutissement du politique sous l’empire des rentes de pouvoir et d’argent. Proche des gens de peu, il se dépense sans compter contre la fragilité de vivre et le dénuement. Lorsqu’il use d’un propos excessif, c’est au nom de la suprématie de la dignité humaine sur laquelle il ne transige pas. Lorsqu’il recourt à des mots rudes, c’est pour faire écho au rugueux monde en vigueur. Témoin de convulsions et d’aurores, sa traversée du court XXème siècle est une invitation à prendre à bras-le-corps l’imposante question du comment vivre ensemble.
Homme de cœur, il est aussi homme d’esprit. Dans le feu de l’action, il joue sur le temps et le sens, le son et le ton en filant calembours, métaphores et diaphores communiant dans le miroir des mots, sans jamais se départir de sa vigueur expressive. Comme dans un amorti sur un court de tennis, il surprend par son goût de la répartie et son sens vif de l’ironie. «Entre deux mots, il faut choisir le moindre», écrit Paul Valéry. L’aimant exigeant du Maroc, opte pour celui qui dit son regard sur les maux politiques et les malaises de la société avec force et sans fard.
Un engagement têtu jamais voûté par l’âge. Une indignation jamais tue par le doute ou l’inhibition. Une vocation authentique que ne contrarient pas les faux-semblants. Quelle éternelle jeunesse! «Ne te courbe que pour aimer. Si tu meurs, tu aimes encore», prescrit René Char. De sa tombe miséricordieusement fleurie par le printemps, le regretté clame pour sa part : «Ne te courbe que pour aimer...ton pays». Car le Maroc est une passion cernée par les eaux tumultueuses de l’Océan, les monts orgueilleux de l’Atlas, le pourpre de la lune et une couvée d’espoirs inquiets qui n’est pas près de  s’éteindre sous un soleil rarement indifférent. 

Commémoration du 40ème jour 
de la disparition 
de Mohamed Mjid
 
A l’occasion du 40ème  jour de la disparition de feu Mohamed Mjid, l’Union sportive marocaine de tennis, le Haut-commissariat aux anciens combattants et membres de l’Armée de Libération et la famille Mjid organisent une cérémonie commémorative.
La cérémonie est prévue aujourd’hui samedi à partir de 17H00 au siège de l’USM TCC sis au parc de la Ligue arabe à Casablanca. Par ailleurs, l’USM TCC organisera le tournoi Mohamed Mjid de tennis des jeunes et des vétérans et donnera le nom du défunt au Court central du club.
Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons. 

Par Rédouane Taouil
Samedi 3 Mai 2014

Lu 1639 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs