Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Majd : «Il est grand temps de former des scénaristes»




Mohamed Majd : «Il est grand temps de former des scénaristes»
Mohamed Majd est, sans conteste, l'un des vétérans du théâtre et de la télévision. Depuis plus de quatre décennies, il n'a cessé de se donner entièrement à l'art avec tout ce que cela suppose comme déceptions et satisfactions. Il faut dire que Mohamed Majd est d'une trempe très particulière d’autant plus qu'il a réussi, ces dernières années, à cueillir les fruits de ses sacrifices et de son dévouement à l’art.
Son grand talent lui a valu d'être remarqué par les plus grands réalisateurs qui lui ont confié des rôles assez importants. Plus d'une fois, sa carrière a été saluée et mise en valeur, ce qui l'a conduit directement sur le chemin des prix et des distinctions comme celle du Festival du film de Marrakech.
A la télévision, il a campé des rôles inoubliables et s'est distingué par une grande capacité d'adaptation pour jouer des rôles aussi différents que complexes.
 La dernière apparition, c'était lors du Ramadan dernier dans la sitcom "Dima Jirane" où il a brillé par son humour qu'on ne lui connaissait pas. Pourtant, cette série a eu son lot de critiques en raison de la faiblesse du scénario.
D'ailleurs, Mohamed Majd ne cache pas sa déception car seuls quatre ou cinq épisodes étaient bien écrits. "Il nous arrivait de revoir le scénario et d'apporter des changements car ceux qui ont écrit cette seconde partie n'ont certainement pas vu la première", explique Mohamed Majd.
Pourtant, explique-t-il encore, et contrairement à ce qui se dit "ce n'est pas 3000 DH le prix de chaque épisode mais bien plus. 2M, pour encourager les scénaristes potentiels,  a apporté une contribution 12 à 15.000 DH, mais cela n'a rien donné".
 Le comble, c'est que l'une des scénaristes est française. Elle a écrit le texte en français, après, on l’a traduit en arabe, puis en darija. On peut imaginer le résultat!
C'est dire, comme le souligne Mohamed Majd, que "la crise du scénario au Maroc persiste et pose un grand problème non seulement au niveau de la télévision mais aussi au cinéma. Il y a de plus en plus de réalisateurs et, surtout, d'interprètes, mais pas de scénaristes".
C'est certainement le fait de participer à de grandes productions étrangères, sous la houlette de grands réalisateurs qui fait remarquer à des acteurs de la stature de Mohamed Majd, la faiblesse des scénarios dont souffrent le cinéma et la télévision.
Ce n'est pas une tare dans la mesure où le cinéma national est encore jeune. Certains avancent que le septième art au Maroc a un demi-siècle mais pour Mohamed Majd, le vrai démarrage  du cinéma national n'a eu lieu qu'en  2000 avec la sortie de "Ali Zawa" de Nabil Ayouch.
 Des propositions et des projets, Mohamed Majd en a toujours, car il est très sollicité tant par les réalisateurs marocains qu’étrangers.
Un film de Noureddine Lakhmari intitulé "Zéro" qui devrait sortir bientôt, un autre hollandais qui sera tourné au Maroc et un 3ème au Canada en plus d'une production germano-anglaise.
Mohamed Majd est non seulement un grand talent connu et reconnu mais il est aussi un témoin de l'évolution du cinéma et de la télévision au Maroc.

Libé
Samedi 24 Septembre 2011

Lu 458 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs