Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Lamnaouar remporte le Prix de mérite de la culture amazighe




Mohamed Lamnaouar remporte  le Prix de mérite de la culture amazighe
L'Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM) a remis, vendredi à Rabat, le Prix de mérite de la culture amazighe au titre de l'année 2013 à Mohamed Lamnaouar, l'une des figures marquantes du mouvement  amazigh et ancien membre du conseil d'administration de l'IRCAM.
Organisée sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, la cérémonie de remise des prix de la culture amazighe s'inscrit dans le cadre de la commémoration du 13ème anniversaire du discours Royal d'Ajdir (2001) et de la création de l'IRCAM, visant à promouvoir la culture amazighe dans ses multiples expressions. Le prix de la création littéraire amazighe a été attribué à Ayad Alhayane, vice-président de l'Association Izourane pour la recherche, la culture et le développement, tandis que le prix du théâtre amazigh a été remis à Ahmed Zahid, journaliste et chef d'unité à la Haute autorité de la communication audiovisuelle. 
Le prix national de l'éducation et de l'enseignement a été remporté par l'activiste associatif Mhammed Alilouch dans la catégorie des inspecteurs au Centre régional des métiers de l'éducation et de la formation à  Marrakech.Dans les catégories des enseignants et des professeurs-chercheurs, le prix a été décerné respectivement à Hasna Ait Sihmad, enseignante et vice-présidente de l'Association des enseignants de la langue amazighe à Marrakech et à Mohammed Oufkir, coordinateur de la filière des études amazighes à la Faculté des lettres et des sciences humaines d'Agadir.
Par ailleurs, le prix de l'information et de la communication a été remporté par Brahim Ben-Hammou, chef du service rédaction MAP amazighe (Presse), Mohamed Oudmine, chef de la section amazighe de la Radio Plus (radio), et Youssef Chiri, journaliste et animateur au canal "Athamina" de la SNRT (télévision). Le prix des arts (chanson traditionnelle) a été remis à Idder Lachgar, membre du  groupe "Ait Tadart" de musique et de théâtre.
A cette occasion, le président de l'édition 2013 du prix de la culture amazighe, Saâdeddine El Othmani, a souligné que le Maroc a déployé des efforts importants pour mettre en exergue la langue amazighe, contribuant ainsi à la construction et à la consolidation d'une identité marocaine riche et variée. 


MAP
Lundi 20 Octobre 2014

Lu 450 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs