Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed El Ouafa lors d’une conférence de presse à Rabat : «La création d’un conseil supérieur de l’éducation et de la formation, une priorité»




Le ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa, a affirmé, mardi à Rabat, que son département œuvrera à la création du Conseil supérieur de l’éducation et de la formation, à travers la promulgation de la loi organique y afférente.
Lors d’une conférence de presse, M. El Ouafa a indiqué que ce Conseil, à caractère consultatif, sera une sorte de “Parlement” pour débattre des questions relatives au système de l’éducation et de la formation.
La composition de cette institution, qui devra tenir trois sessions annuelles, comprendra les professionnels du secteur et d’autres partenaires, a-t-il dit, ajoutant que ses commissions seront dotées des moyens nécessaires pour accompagner la réforme et en assurer l’efficience. Pour mener à bien cette réforme, le ministre a souligné que son département comptera sur les compétences nationales, faisant part de son scepticisme sur l’utilité du recours aux bureaux d’études étrangers dans ce domaine.
Tout en mettant l’accent sur la nécessité d’un statut des personnels de ce secteur en vue de déterminer le champ d’intervention de chaque corps, il a indiqué que le ministère œuvrera à garantir la stabilité du système éducatif tant au niveau des cursus que des responsables.
Le ministère tâchera à parachever les programmes scolaires dans les délais impartis et à mettre en œuvre les résultats du dialogue social, tels que convenus avec le précédent gouvernement, a-t-il promis.

MAP
Jeudi 23 Février 2012

Lu 593 fois


1.Posté par futurbarbu le 23/02/2012 11:43
L'arabisation,instaurée par des ministres conservateurs , a conduit les jeunes au chomage massif ,il faut revenir à la langue française pour l'enseignement des matieres techniques et scientifiques ,du primaire au superieur ,assez ,assez de démagogie ,non à la démagogie dans l'enseignement !

2.Posté par futurbarbu le 23/02/2012 12:03
Une langue est parlée,lue et écrite ; or le marocain parle en dialecte et doit lire et écrire en arabe classique dont il doit connaitre toutes les regles avant de l'utiliser et apres il constate que l'arabe n'est utilisée ni en science ni en technologie exprimées en français et en anglais ,quelle perte de temps d'avoir appris une langue non utilisée ,d'ou le chomage avec la misere !

3.Posté par ali le 28/02/2012 09:30
Monsieur le Ministre il est aussi urgent de réviser le système de gestion comptable utilisé par la majorité des services centraux. La transparence brille par son absence, sinon comment explique la pratique courante que les fonctionnaire signe des états, pour des sommes déterminés, qui souvent tardent des mois pour passer au comptes bancaires personnel et il est très fréquents que le fonctionnaire reçoit toujours des sommes en deçà de ce qu’il avait signé, alors qui profite de cette différence ? La listes des problèmes et très longue Monsieur le Ministre et qui touchent la quasi-totalité des Directions du MEN. Bon courage et bonne chance.


4.Posté par BRAVO MR EL OUAFA le 28/02/2012 09:52
Monsieur le ministre, j’espère que les premiers à suivre vos suggestions et recommandations seront les responsables du service central du MEN commençant par le Secrétaire Général et terminant par les Directeurs des différents services. Un exemple qui frappe l’œil rapidement est celui de Madame la Directrice du de la DSI. Depuis sa nomination il y a bientôt six ans, elle n’a pas cessé de marginaliser les compétences et les cadres de la direction faisant appel à des sociétés privés pour des projets avec des ressources de l’Etat. En outre les marchés passés sous sa direction laissent énormément de doutes sur la transparence. Une simple opération d’audit ne tardera pas à dévoiler des millions de dirhams éparpillés à sa guise. Sa politique s’est basée sur le control de plusieurs projets informatiques mais la question est de savoir combien de projet ont eu de succès réel ? Aillant eu la nouvelle d’une visite que vous alliez probablement effectuer à la DSI, elle a donné des consigne claire pour empêcher les fonctionnaires de vous approcher et vous parler de leur problèmes. Elle prétend instaurer un système de control sur les fonctionnaires alors que des cas de vols de matériel et d’effets personnel ont été confirmés au sein de la DSI. Monsieur le Ministre il est aussi urgent de réviser le système de gestion comptable utilisé par la majorité des services centraux. La transparence brille par son absence, sinon comment explique la pratique courante que les fonctionnaire signe des états, pour des sommes déterminés, qui souvent tardent des mois pour passer au comptes bancaires personnel et il est très fréquents que le fonctionnaire reçoit toujours des sommes en deçà de ce qu’il avait signé, alors qui profite de cette différence ? La listes des problèmes et très longue Monsieur le Ministre et qui touchent la quasi-totalité des Directions du MEN. Bon courage et bonne chance.


Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs