Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed El Alami : Le PJD se comporte de manière opportuniste


Pour le président du Groupe socialiste à la Chambre des conseillers, les acquis sociaux réalisés depuis 14 ans sont en passe d’être liquidés par l’Exécutif



Mohamed El Alami : Le PJD se comporte de manière opportuniste
Mohamed El Alami, président du Groupe socialiste à la Chambre des conseillers et membre du Bureau politique de l’USFP, était mercredi soir l’invité des sections du parti à Hay Mohamadi-Ain Sebâa, Sidi  Bernoussi, Sidi Moumen et Roches Noires pour mettre la lumière sur la question sociale développée lors du Congrès du parti de la Rose qui a placé cette question au cœur de son programme politique.
« L’USFP n’est pas seulement une composante sur l’échiquier politique ; c’est un mouvement qui a un projet social », a-t-il précisé, d’emblée.
Premièrement, le parti des Forces populaires est né de la continuité du mouvement de libération nationale qui a mené la lutte contre l’occupation. Ce mouvement était essentiellement composé de travailleurs et de paysans, ce qui explique que « notre parti était depuis toujours un parti des forces populaires et contre les choix antipopulaires », tient à souligner ce membre du BP de l’USFP. Il a rappelé également les alliances du parti avec l’UMT (allusion à l’alliance de 1967), l’Union nationale des étudiants du Maroc (UNEM) et d’autres organisations sociales.
Qu’il soit dans l’opposition ou participe à la gestion de la chose publique, l’USFP reste fidèle à ses choix sociaux qui sont la quintessence de sa ligne politique. Quand Abderrahmane El Youssoufi, ex-Premier secrétaire du parti, a dirigé le gouvernement de l’alternance consensuelle de 1998 à 2002, l’USFP a mis en application ces choix. Plusieurs décisions prises par ce gouvernement l’attestent. Notamment, l’instauration de la couverture médicale obligatoire, la création d’une Agence de développement sociale, et les décisions prises par Fathallah Oualalou alors ministre des Finances.
« Nous ne pouvons que nous opposer à ce gouvernement, car tous les acquis sociaux réalisés depuis 14 ans, sont en passe d’être  liquidés par l’Exécutif », a martelé Mohamed El Alami lors de cette conférence animée par Kamal Hachoumi. Et d’ajouter : « Le PJD se comporte d’une façon opportuniste avec le peuple marocain. Il a tiré profit du mouvement social (Mouvement du 20 févier). Il a promis la lune lors de sa campagne électorale (2011) ». A titre d’exemple, le PJD a promis dans son programme électoral que le taux de croissance pourrait atteindre 7 % s’il est aux commandes, pourtant ce taux n’a guère dépassé les 3,5 %.
Il a par ailleurs précisé que le gouvernement, et notamment le parti qui le dirige, avait suffisamment de temps pour tenir ses promesses à travers son programme. « On ne peut pas attendre davantage, le pays est au bord du gouffre et nous ne pouvons rester les bras croisés », tranche-t-il. Et de continuer : « En tant que président du Groupe parlementaire,  je tiens à préciser que la question sociale sera au cœur de notre travail pour contrecarrer les  régressions et la politique antisociale de l’actuel gouvernement».

Mourad Tabet
Vendredi 22 Mars 2013

Lu 471 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs