Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Cheikh Biadillah et Pier Antonio Panzeri s’entretiennent à Bruxelles


Justice, bonne gouvernance et relations privilégiées entre le Maroc et l’U.E au centre des discussions



Mohamed Cheikh Biadillah et Pier Antonio Panzeri s’entretiennent à Bruxelles
Le président de la Chambre des conseillers, M. Mohamed Cheikh Biadillah s'est entretenu, mercredi, à Bruxelles avec le président de la Délégation pour les relations avec les pays du Maghreb au Parlement européen, et co-président de la Commission parlementaire mixte Maroc-Union européenne, Pier Antonio Panzeri, sur les réformes démocratiques engagées par le Maroc notamment dans le domaine de la justice et de la bonne gouvernance, ainsi que sur les relations privilégiées entre le Royaume et l'Union européenne.
M. Biadillah a également évoqué avec son interlocuteur la condamnation des 24 personnes impliquées dans les événements de Gdeim Izik, soulignant à cet égard le bon déroulement du procès.
"J'ai expliqué que ces individus n'étaient pas des prisonniers politiques, mais qu'il s'agit de personnes qui ont commis des actes extrêmement graves et sont impliquées dans des crimes à l'encontre des forces de l'ordre", a-t-il indiqué dans une déclaration à la MAP.
Il a souligné que ces personnes, qui ont assassiné onze représentants des forces de l'ordre, ont été jugées par un tribunal militaire présidé par un magistrat professionnel civil relevant de la Cour d'appel de Rabat, précisant qu'"il ne s'agit ni d'une juridiction d'exception ni d'une cour martiale".
Le procès s'est déroulé dans des conditions normales et toutes les procédures et paramètres d'un procès équitable ont été respectés, a-t-il dit.
M. Biadillah a rappelé le parti pris de certains médias espagnols, alignés sur les thèses des ennemis de l'integrité territoriale, qui ont eu recours à la manipulation de faits durant la couverture des incidents de Laâyoune, pour induire en erreur l'opinion publique internationale.
Certains médias dont Antena 3 avaient présenté une photo d'enfants palestiniens victimes de raids de l'armée israélienne à Gaza comme étant celle d'enfants sahraouis.
MM. Biadillah et Panzeri ont aussi discuté des problèmes sécuritaires et de la lutte contre l'immigration clandestine, la drogue, la traite des êtres humains et le crime organisé transfrontalier, ainsi que de la situation au Mali et de la menace terroriste dans la région sahélo-saharienne.

MAP
Vendredi 8 Mars 2013

Lu 177 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs