Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Berrada souligne la profondeur des liens culturels entre le Maroc et la Palestine

Prix Al Qods de la culture et de la création




Mohamed Berrada souligne la profondeur des liens culturels entre le Maroc et la Palestine
Le romancier et critique littéraire marocain Mohammed Berrada a souligné la profondeur des liens culturels qui lient le Maroc à la Palestine, dans le passé et le présent, louant le rôle que joue la culture palestinienne actuelle dans leur consolidation.
Couronné du prix Al Qods pour la culture et la création, l’écrivain Berrada a indiqué, dans une allocution lue en son nom, lors d’une cérémonie de remise de cette distinction jeudi à Ramallah, que les liens historiques entre le Maroc et la Palestine sont anciens et tangibles, et remontent à cette époque où les Marocains ont effectué le pèlerinage à Al Qods pour y séjourner et poursuivre leurs études dans des instituts, et notamment après la Nakba et l’expulsion des Palestiniens.
“Mon parcours et ce que j’ai vécu sont là pour que j’affirme que c’est la culture palestinienne actuelle, à travers ses différentes expressions à l’intérieur et à l’exil et par son courage et ses aspirations, qui a consolidé les liens de fraternité entre le Maroc et la Palestine, outre l’effet qu’ont exercé des noms comme ceux de Fadwa Toukane, Imil Habibi, Mahmoud Darwich, Samih Kacim, Sahr Khalifa, Ahmed Dahbour, Liyanat Badr, Yahya Yakhlef et beaucoup d’autres qui ont visité le Maroc, ont rencontré ses lecteurs et étudiants, en entrant en contact avec le courant de renouvellement de la culture marocaine, a-t-il ajouté.
Berrada a ajouté que ce prix qui lui a été attribué est avant tout une manière de souligner le rôle de la culture palestinienne et arabe dans la lutte contre l’occupation et les exactions quotidiennes depuis la Nakba de 1948, indiquant que les plans des gouvernements israéliens visent à judaïser le peuple palestinien et effacer la culture arabe de la mémoire des générations montantes palestiniennes.
Selon l’Union des écrivains du Maroc (UEM), “Berrada n’a pu effectuer son voyage en Palestine en raison de complications des autorités israéliennes et leur refus de lui délivrer une autorisation administrative (visa) pour entrer dans les territoires occupés palestiniens.
La commission du prix a annoncé qu’une cérémonie spéciale se tiendra ultérieurement pour remettre au romancier Berrada son prix.

MAP
Lundi 7 Octobre 2013

Lu 464 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs