Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Benabdelkader visite l’Ecole nationale d'administration de Paris




Mohamed Benabdelkader et Thierry Rogelet.
Mohamed Benabdelkader et Thierry Rogelet.
En marge de sa visite de l'Organisation de coopération et de développement économiques au cours de laquelle il a été reçu par le secrétaire général de cette instance, Angel Gurria, et a signé avec le directeur de la gouvernance publique et du développement territorial, Rolf Alter, une convention  pour le renforcement de la coopération dans le cadre du programme MENA-OCDE, le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de la réforme de l’Administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader, s’est rendu, jeudi dernier à l’ENA où il a eu des entretiens avec le secrétaire général de cette école, Thierry Rogelet.
Au cours de cette réunion, les deux parties ont, entre autres, évoqué les perspectives de la coopération bilatérale en matière de formation des hauts fonctionnaires et de développement de la recherche scientifique relative à la gouvernance publique.
Il convient de rappeler, dans ce sens, que  le ministre délégué qui est titulaire de deux masters en sciences de la communication à la Faculté des lettres et sciences humaines-Rabat et en études diplomatiques approfondies à la Faculté des sciences juridiques Souissi-Rabat, dispose également du Certificat de spécialité en cycle international d’administration de l’Ecole nationale d'administration de Paris (ENA).
Il convient de souligner que cette prestigieuse école française a été créée deux ans et demi avant celle du Maroc.
Elle l’a, en effet, été au lendemain par l’ordonnance du 9 octobre 1945 du gouvernement provisoire alors présidé par le Général de Gaulle qui lui avait donné comme objectif de "refondre la machine administrative française", principalement en démocratisant le recrutement des hauts fonctionnaires d'Etat, grâce à la mise en place d’un concours d’accès unique à la Fonction publique.
Depuis, l'ENA française a continuellement fait évoluer ses structures et ses enseignements afin de rester fidèle à ses principes et réaliser sa mission.
Pour sa part, sa consœur marocaine, la défunte ENA, a été créée le 8 mars 1948 par le regretté S.M Mohammed V avec, pour objectif de former les futurs cadres de l'administration publique.
Elle n’existe désormais plus puisqu’en 2015, elle a été fusionnée avec l'Institut supérieur d'administration pour donner naissance à l’Ecole nationale supérieure de l’administration (ENSA).
L’ENA a fait l’objet de plusieurs mutations au niveau des conditions d’accès, de ses programmes de formation et de ses outils pédagogiques. Elle a également contribué à la dynamique de modernisation et de mise à niveau que connaissent les administrations publiques aujourd'hui.
L’ENA a accompagné le développement de l’administration publique, soutenu les réformes administratives menées par le gouvernement et contribué au développement et à l’amélioration des techniques de management public et de gestion des ressources humaines au sein de l’administration.

Samedi 1 Juillet 2017

Lu 893 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs