Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Ameur, tête de liste dans la circonscription de Fès nord : “Le programme de l’USFP répond aux aspirations des citoyens”




Mohamed Ameur, tête de liste dans la circonscription de Fès nord : “Le programme de l’USFP répond aux aspirations des citoyens”
C’est dans une ambiance conviviale que Mohamed Ameur, tête de liste USFP dans la circonscription de Fès nord, a tenu une rencontre dans la maison de Mohamed Rachid Kabbaj pour discuter avec les citoyens de l’importance de cette étape qui constitue un tournant majeur dans l’avenir de notre pays.
Devant une assistance d’âge et de couches sociales diverses, Mohamed Ameur a saisi cette occasion pour appeler les citoyens à voter massivement, du fait qu’il s’agit du seul moyen pour combattre les prévaricateurs. Ajoutant à ce propos que les prévaricateurs ne nous ont pas été imposés, loin de là. Ils résultent des opérations de vote altérées par l’argent sale et le taux réduit, ne dépassant guère les 30%, des Marocains qui ont voté.
Le candidat usfpéiste a tenu à rappeler que Fès a perdu huit places, rétrogradant du deuxième poste occupé dans les années 80 au neuvième rang aujourd’hui quant à son positionnement économique sur la scène nationale. L’approche suivie dans le traitement de plusieurs dossiers a été la cause de ce recul notoire, ce qui s’est répercuté sur la situation des différentes couches sociales.
A cet effet, Mohamed Ameur a présenté les grandes lignes du programme de l’USFP répondant aux aspirations des citoyens pour le développement de la ville et de ses secteurs dynamiques. Et ce en concrétisant, dans les plus brefs délais, les projets programmés dans le secteur industriel, en attirant de nouveaux investissements susceptibles de créer de l’emploi et en immunisant le secteur de l’artisanat à travers la modernisation des infrastructures, l’augmentation du rendement du produit artisanal, sans omettre de permettre aux artisans de bénéficier d’une couverture sociale.
Au sujet de l’habitat, M.Ameur a insisté sur le fait qu’il faut doubler les investissements publics pour faire face à ce phénomène des maisons menaçant ruine. Ajoutant qu’il faut procéder à une révision radicale des politiques d’urbanisme à Fès, permettre aux personnes à revenu limité d’avoir accès à des logements décents, mettre un terme aux spéculations immobilières et contrer toute forme de dépassement dont l’occupation de l’espace public ou privé.
M.Ameur n’a pas manqué de saluer les efforts consentis par Ahmed Reda Chami, tête de liste de l’USFP dans la circonscription de Fès-Sud, qui œuvre à accroître les transactions commerciales dans la ville, le développement de ses ressources, le renforcement de son infrastructure économique et commerciale en drainant des capitaux en vue de créer des postes d’emploi estimés à des dizaines de milliers au cours des prochains mois.

H.A
Vendredi 18 Novembre 2011

Lu 1132 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs