Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Moderniser le circuit technique de l'agriculture à Tadla





Le Plan agricole régional portant sur le développement de la filière de betterave à sucre, au niveau de la plaine de Tadla, vise à moderniser le circuit technique de l'agriculture, à préserver les acquis de cette agriculture et à réhabiliter l’unité d’Ouled Ayad, souligne un rapport présenté mercredi lors de la session ordinaire du mois de juin du conseil provincial de Béni-Mellal.
Les indicateurs ont fait ressortir d’importantes réalisations portant sur la moyenne de rendement par hectare (Ha) et la moyenne de production du sucre, ainsi que les recettes brutes par Ha, précise le rapport, ajoutant que ces résultats sont le fruit des efforts déployés par les autorités provinciales et locales afin de concrétiser les axes du plan d’action relatif à l’agriculture de betterave sucrière, particulièrement ceux qui portent sur la généralisation des semences à noyau unique, sur l’encadrement des producteurs et sur l’encouragement de l’utilisation rationnelle des ressources hydriques. 
Dans le même sens, plusieurs accords de partenariat, portant sur la réorganisation de la filière de betterave sucrière, ont été signés dans le but de renforcer le Plan agricole régional et de garantir son efficacité, a fait savoir la même source.
Par ailleurs, le conseil prévoit, pour cette saison, une production de 1,12 million de tonnes, un rendement d’environ 74 tonnes par hectare (T/Ha) et une production de sucre blanc s’élevant à 13 T/Ha. 
Considérée parmi les plus importantes filières de production sur lesquelles le Plan agricole régional de la région Béni Mellal-Khénifra repose, la série de betterave sucrière a un impact socioéconomique qui se caractérise par une création d’emploi permanent à 29 entreprises de distribution et à 23 entreprises de services, avec presque 2,5 millions de journées de travail par an, ajoute-t-il. 
Cette filière, dont le nombre de producteurs atteint 7500, contribue à hauteur de 26% dans la production nationale de la betterave brute, avec une production sucrière qui varie entre 11,5 et 12,2 T/Ha et un rendement dépassant 37.000 dirhams par hectare (Dh/Ha), selon les données présentées par le conseil.
Ces données ont également montré que l’extraction a concerné une surface de 8140 Ha, soit 54 % de la surface totale, avec une production attendue de 52 % de la production totale et une moyenne de production de 70,2 T/Ha.

Lundi 27 Juin 2016

Lu 401 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs