Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Moaz Al Khatib se dit prêt à dialoguer avec le vice-président


Une offre qui divise l'opposition syrienne



Moaz Al Khatib  se dit prêt  à dialoguer avec  le vice-président
Près de la moitié des membres de la Coalition nationale syrienne, instance dirigeante de l'opposition au régime de Bachar Al-Assad, ont réclamé la tenue d'une réunion extraordinaire pour débattre de la proposition de son chef, contestée par certains, de négocier avec le pouvoir syrien, a-t-on appris de source proche de l'opposition. Moaz Al Khatib, religieux modéré à la tête de cette assemblée de 70 membres, s'est dit prêt à rencontrer le vice-président syrien Farouk Al Chara si le président Bachar Al-Assad accédait aux revendications de l'opposition, au nombre desquelles la libération des dizaines de milliers de détenus politiques. Trente des 70 membres de la Coalition ont adressé à la direction une lettre en faveur d'une réunion extraordinaire de l'assemblée plénière, dit-on de source proche de cette instance. Si un certain nombre de personnalités de l'opposition critiquent la volonté de dialogue d'Al Khatib, d'autres estiment que ce serait un bon moyen pour faire apparaître au grand jour l'absence totale de volonté du pouvoir de négocier.  Le Conseil national syrien, puissant groupe dominé par les Frères musulmans au sein de la Coalition, a déclaré dans un communiqué qu'Al Khatib avait pris une "décision individuelle" en lançant cette initiative. Le Conseil estime également que la rencontre d'Al Khatib avec le chef de la diplomatie iranienne est un "coup de couteau porté à la révolution".
Mais un responsable au sein de l'organisation s'est dit, quant à lui, réticent à appeler au départ d'Al Khatib dans la mesure où son initiative a le soutien de la rue.
Les autorités syriennes n'ont pas réagi à la proposition de Moaz Al Khatib, mais le journal Al Watan écrivait mardi que Damas ne pouvait accepter d'avoir Al Khatib comme interlocuteur. Selon l'un des 12 membres du bureau politique de la Coalition, cette instance restreinte se réunira le 14 février pour qu'Al Khatib rende compte de sa proposition de dialogue, mais la Coalition dans son ensemble pourrait se réunir avant cette date en session extraordinaire.

Reuters
Jeudi 7 Février 2013

Lu 162 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs