Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mitt Romney : Le candidat qui veut faire renouer l'Amérique avec la prospérité




Mitt Romney : Le candidat qui veut faire renouer l'Amérique avec la prospérité
Mitt Romney, l'adversaire républicain du président sortant Barack Obama lors du scrutin présidentiel de mardi, a mené sa campagne électorale sur le thème central de l'économie, en se présentant comme le candidat capable de faire renouer l'Amérique avec la prospérité et sa grandeur économique d'antan.
Ancien gouverneur du Massachussetts de 2002 à 2006 et homme d'affaires multimillionnaire, Romney a joué, en effet, tout au long du processus des primaires républicaines et de la campagne électorale, sur ses talents de dirigeant d'entreprise comblé, capable de mener l'économie US sur la voie de la reprise, tout en s'attaquant à la politique économique du président Obama qu'il accuse d'avoir "échoué" à relancer l'économie et à réduire le chômage.
Grand de taille, physique svelte, et cheveux poivre et sel, Romney, 64 ans, a aussi l'avantage d'avoir toujours pris ses distances des cercles de la politique à Washington, détestés par une grande partie des Américains, de plus en plus irrités par les blocages à répétition au niveau du Congrès.
Diplômé de la prestigieuse université de Harvard, Mitt Romney a passé la majeure partie de sa carrière dans le secteur privé, et se targue souvent lors de ses interventions publiques de "connaître plus que quiconque" les exigences et le fonctionnement de l'économie et des entreprises privées américaines.
Fils d'un ancien gouverneur républicain du Michigan (nord), Romney s'est aussi fait connaître comme le "sauveur" des Jeux olympiques d'hiver de Salt Lake City (Utah, ouest) en 2002, où il s'était envolé à leur secours après une série d'erreurs de management ayant failli compromettre leur succès.
"Afin de pouvoir créer des emplois pour les Américains, il faut d'abord en avoir un soi-même", s'amuse-t-il à répéter en allusion à sa carrière d'homme d'affaires et au fait que le président Obama n'a jamais réellement travaillé dans le secteur privé.
Dans son programme électoral, Romney promet, ainsi, de créer 12 millions de nouveaux emplois s'il est élu président.
"Mon programme permettra de restaurer les fondements qui font la grandeur économique de l'Amérique et la faire renouer avec la création d'emplois", a-t-il soutenu à maintes reprises lors de ses réunions électorales, tout en plaidant pour une relance de la croissance économique des Etats-Unis à travers la baisse des impôts, l'ouverture de marchés extérieurs et le développement des ressources pétrolière et gazière US.
Au-delà de ses talents de gestionnaire, Mitt Romney reste un Républicain modéré qui profère la foi des Mormons, un groupe religieux minoritaire dont les membres sont installés principalement dans l'ouest des Etats-Unis, surtout dans l'Etat de l'Utah.
S'il remporte la présidentielle de mardi, Romney sera le premier mormon à s'installer à la Maison Blanche et emboitera, toute proportion gardée, le pas au président Obama qui, en 2008, était le premier noir américain à être élu président des Etats-Unis.
Membre influent de l'Eglise de "Jésus-Christ des saints des derniers jours" (LDS), nom officiel de l'église mormone aux Etats-Unis qui compte 6 millions d'adeptes, Romney risque, toutefois, de faire les frais des préjugés et des suspicions du reste des Américains vis-à-vis de cette religion.
Une enquête réalisée en août dernier par le "Pew Research Institute" montre, en effet, qu'un Américain sur cinq serait "mal à l'aise" avec le mormonisme, alors que trois sur cinq s'en sentent "très différents".
Un autre sondage réalisé deux mois auparavant par l'institut Gallup, relève, de son côté, que 18 % des Américains disent ne pas vouloir voter pour un mormon à la présidentielle.

MAP
Mardi 6 Novembre 2012

Lu 330 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs