Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mise en place d’un système de formation-production pour conforter les acquis professionnels






L'OFPPT tient son Conseil d'administration centré sur
le bilan de
l'exercice 2014



L'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) a tenu, récemment, son Conseil d'administration consacré à l'approbation du bilan de l'exercice 2014.
A cette occasion, Larbi Bencheikh, DG de l'OFPPT, a présenté les réalisations de l'institution durant l'exercice 2014, dans le cadre de la mise en œuvre de la 5ème tranche du Plan de développement visant la formation d'un million de jeunes à l'horizon 2017. 
En termes de réalisations, l'année 2014 a été ainsi marquée par la concrétisation de la 4ème phase et le lancement de la 5ème tranche du Plan de développement de l'OFPPT visant la formation d'un million de jeunes à l'horizon 2017. A cet effet, 311.819 stagiaires en 2013/2014, et 350.056 en 2014/2015, ont suivi leur formation à l'OFPPT, avec une augmentation de 12 % des formés.
 Ainsi, depuis 2011, année de démarrage du Plan de développement, l'OFPPT a formé 543.329 jeunes sur la période 2011-2014. Cette réalisation est le résultat d'un effort constant pour le renforcement du réseau d'établissements, implantés à travers le Royaume, et l'accroissement de l'offre de formation pour les différents niveaux et secteurs : Pacte d'accélération industrielle, la Vision 2020 pour le tourisme, Plan Maroc Vert, Rawaj, Logistique/Transport, BTP, etc.
Le développement de l'offre de formation concerne également les dispositifs de formation gérés en partenariat avec la Fondation Mohammed V pour la solidarité par la création, dans les quartiers cibles, de 11 centres dont 2 sectoriels (automobile, hôtellerie /tourisme), et avec la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, à travers le renforcement du réseau de centres pénitentiaires portés à 49, pour une capacité de formation de 9.015 places pédagogiques, contre 500 seulement en 2002. 
 Au cours de son exposé, M. Bencheikh a également rappelé les actions menées pour le renforcement de la qualité de la formation, particulièrement une réalisation majeure : l'élaboration en 2014 du Référentiel qualité de la formation professionnelle, cadre qui offre un modèle commun d'évaluation des formations et de classification des établissements, tous opérateurs confondus, ainsi que les répertoires des emplois/métiers et des emplois et compétences (REC/REM) pour le domaine de la formation.
 Tout en poursuivant les actions de certification des cursus, des formateurs, des stagiaires et des établissements, l'OFPPT a lancé en 2014 une enquête de satisfaction, afin de mesurer l'adaptation des profils formés aux besoins. 700 entreprises ont été sondées.
 Volet qualité toujours et pour le renforcement de la compétence des stagiaires, l'OFPPT a instauré un système de formation-production qui conforte les acquis professionnels, tout en contribuant à l'auto-équipement et la maintenance des établissements (articles utilitaires, espaces verts, réhabilitation de locaux), et qui a permis une économie de 7 millions de DH depuis 2013, relève-t-on de même source.
 Ces efforts ont permis la consécration des stagiaires de l'OFPPT, pour la 3ème année consécutive et pour la 4ème fois au Prix national de la qualité édition 2014 dans la Catégorie PME de Services, 1er prix au Concours Netriders Cisco pour la région (TMNA) Turquie-Afrique du Nord-Moyen Orient et Meilleure académie Cisco de la région Afrique du Nord 2014 et deux prix au Concours R&D Maroc.
 En matière de formation continue, l'OFPPT a réussi à décrocher un chiffre d'affaires de 105 MDH, pour des opérations de grandes envergures menées au profit d'institutionnels tels que le ministère de l'Equipement, du Transport et de la Logistique, le ministère de l'Economie et des Finances, le ministère de l'Artisanat, de l'Economie sociale et solidaire (MAESS), la Direction de la météorologie, le ministère de la Communication, Holding Al Omrane, l'ONEE.
 S'agissant des contrats spéciaux de formation (CSF), l'OFPPT a également poursuivi l'assainissement des arriérés des années précédentes, enregistrant une régression de -36 % passant de 218,28 MDH au 31 décembre 2013 à 138,57 MDH au 31 décembre 2014.
 La réalisation de ce bilan a nécessité la mobilisation d'un budget global qui s'élève à 2.920,3 MDH, soit une évolution de 4,3 % par rapport au budget de l'année 2013. Et pour la 4ème année consécutive, l'OFPPT n'a pas recouru aux subventions de l'Etat, grâce au développement de ressources propres qui représentent 48 % des sources de financement de son Plan d'action 2014.

Libé
Mardi 28 Juillet 2015

Lu 661 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs