Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mise en œuvre du système de comptabilité nationale 2008 : 2007 est l’année de base des comptes fixée par le HCP




Le Maroc s'inscrit dans le droit fil de la stratégie de mise en œuvre du Système de comptabilité nationale 2008 (SCN2008), a affirmé le Chef de la division des comptes sectoriels à la Direction de la comptabilité nationale relevant du Haut Commissariat au Plan (HCP), Mohammed Boussairi.
"Le Maroc compte parmi les pays avancés en matière de comptabilité nationale. Il a déjà réussi à compiler les principaux comptes et tableaux préconisés par le SCN de 1993", a indiqué à la MAP le responsable marocain en marge de la 2ème réunion de la Commission Statistique pour l'Afrique (ComStat-Afrique II) qui a clos ses travaux, vendredi, au siège de la Commission économique pour l'Afrique (CEA) à Addis-Abeba. "Une kyrielle d'enquêtes a été réalisée par le HCP, notamment celles touchant les secteurs de l'industrie, des services, du bâtiment et travaux publics, informel, des dépenses des ménages et le niveau de vie outre celle, en phase finale, sur les institutions sans but lucratif, permettant ainsi d'alimenter la base de données du Système de comptabilité nationale et partant procéder à l'application partielle du SCN 2008", a ajouté M. Boussairi, qui est également membre du Groupe africain sur la comptabilité nationale (AGNA).
Il a, dans le même sillage, précisé que la nouvelle année de base des comptes nationaux (2007) fixée par le HCP, sera d'un apport considérable pour introduire les nouveautés du SCN 2008.
Adopté lors de la 39ème session de la Commission Statistique de l'ONU tenue en février 2008 à New York, le SCN 2008 permettra de satisfaire aux exigences en matière de qualité, des produits statistiques réclamés par les utilisateurs nationaux et internationaux, a-t-il expliqué.
Revenant sur le Groupe africain sur la comptabilité nationale (AGNA), créé en 2008 par la ComStat Afrique I, M. Boussairi a noté que ce groupe a pour mission d'élaborer une stratégie africaine de mise en œuvre du SCN 2008 étalée sur la période 2010-2014 qui se propose de développer la comptabilité nationale au niveau africain et d'aider les pays qui sont en retard dans ce domaine. Cette stratégie se décline en sept axes portant essentiellement sur la nécessité de doter le continent d'un Système africain de comptabilité nationale (SACN) adapté à ses réalités socio-économiques, d'élaborer un système opérationnel de production et de diffusion des comptes nationaux à la fois optimal et efficient, de renforcer les capacités de production et d'analyse des comptes nationaux et d'améliorer la qualité des données de base requises pour la compilation des comptes nationaux.
Estimée pour un coût de 100 millions de dollars pour la période 2010-2014, la stratégie offre l'opportunité au continent africain d'élaborer des comptes nationaux selon les normes internationales. Elle requiert un financement approprié avec une participation significative des pays africains eux-mêmes, par le financement direct ou par le truchement du Fonds africain de la statistique conçu comme instrument de mise en œuvre de la stratégie d'harmonisation des statistiques en Afrique.
Initiée sous le thème "Mobiliser des ressources financières et techniques pour le suivi des Objectifs du Millénaire pour le développement dans les pays africains", la ComStat-Afrique II a dressé un bilan des progrès réalisés par les pays africains pour la concrétisation des OMD et mis en exergue le rôle des données statistiques exactes et des instruments statistiques appropriés en vue de déterminer les tendances économiques, techniques et commerciales.
Cette rencontre, marquée par la participation des représentants des bureaux nationaux de la statistique, des conseils nationaux de la statistique, des associations nationales de la statistique et des organisations internationales, régionales et sous-régionales, s'est proposée également de favoriser l'échange de données d'expérience et de meilleures pratiques sur les efforts déployés par les pays pour soutenir les services nationaux, régionaux et les initiatives de développement internationales avec des statistiques de qualité.
Elle a aussi tenté de définir les modalités de la coordination des activités en cours pour le renforcement de la capacité statistique sur le continent.
Lors de cette réunion, le Maroc a été reconduit à la vice-présidence de la ComStat en reconnaissance des efforts consentis par le Royaume durant le premier mandat (2008-2010) visant à promouvoir la production, la gestion, la diffusion et le renforcement des capacités statistiques dans le continent africain et de son leadership en matière de développement de la statistique.


MAP
Mardi 26 Janvier 2010

Lu 797 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs