Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mise à jour pour les Africains ou ce qu’il en reste

FUS-IRT pour se consoler d’une saison en demi-teinte et MAS-RBM dernier espoir d’accession pour les Fassis




Ce soir au Complexe Prince Héritier Moulay El Hassan à Rabat dans une mise à jour comptant pour la 23ème journée le FUS huitième, jouera une de ses deux rencontres encore en retard en accueillant un IRT sixième dans la même situation que son vis-à-vis puisque les Tangérois accumulent le même nombre de matches en moins, Africa oblige. Même si la rencontre concerne le ventre mou du classement elle n’en reste pas moins très intéressante à plus d’un titre dans ce sens où les deux équipes sont ou ont été nos représentants dans les compétitions africaines, ce qui leur prodigue un statut bien particulier, et ce par rapport aux autres clubs de ce bon vieux championnat.
De ce beau duel, il ne faudra pas chercher un quelconque changement au tableau sauf une peut-être une place de gagnée en cas de victoire pour le nouveau coach tangérois, Simo et ses poulains. Par contre, on peut espérer spectacle et beau jeu au regard de la générosité que dégagent les deux protagonistes. Le FUS lors de la journée précédente sur sa pelouse avait disposé in extremis de l’OCS aux toutes dernières secondes de la partie sur un but de Mehdi Battach alors que l’IRT s’inclinait à Khouribga face à un mal-barré l’OCK (2-1) après qu’il a mené tôt dans la rencontre par le Bosniaque Sipovic. Mais c’était sans compter sur la virtuosité de l’homme du match Tighazoui qui mystifia les représentants de la ville du Détroit d’un joli doublé.
Aussi donc il ne faudra pas s’attendre à une grinta exceptionnelle pour ce qui est du résultat d’une part ou d’une autre, mais à ce qui ressemble beaucoup plus à un match d’entraînement tant il sera sans réel enjeu quoique les trois points de la victoire pour les R’batis leur feraient atteindre la barre fatidique des 33 points suffisants, semble-t-il, pour le maintien. Mais les Fussistes en sont suspendus à ce point avec six rencontres encore à jouer tout comme leur adversaire du jour bien plus tranquille quant à son avenir et qui cherche un accessit dans cette compétition.
A Fès, le troisième luron, le MAS, qui fut, il n’y a pas si longtemps africain, éliminé en cela par le FUS justement, s’essayera devant le RBM de faire oublier sa déconvenue de dimanche au Complexe sportif de la route de Sefrou face au leader de la seconde division le RAC (2-1), les Canaris ayant raté là une belle occasion de revenir vers les équipes de tête lorgnant l’accession. Mais tout n’est pas encore perdu pour le MAS qui, d’une dernière ligne droite parfaite, peut aspirer à revenir parmi les grands.  

M.J.K
Mercredi 26 Avril 2017

Lu 514 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs