Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mise à jour de la huitième journée en Botola Pro Elite 1 : Le Raja seul au monde




Mise à jour de la huitième journée en Botola Pro Elite 1 : Le Raja seul au monde
Le Raja de Casablanca caracole désormais seul en tête du classement de ce bon vieux championnat et ce n’est pas volé. Mercredi, ceux qui ont bravé les embouteillages du Maârif et zappé l’UEFA Champions League, vous diront combien sa victoire (3-1) devant le MAT, a été amplement méritée. Bien qu’elle ait été cataloguée de facile, par les mauvaises langues, elle ne se dessina réellement qu’en seconde mi-temps quand Mohcine Yajour, d’entrée, aggrava un score déjà ouvert à la demi-heure de jeu par Abdelmajid Dine. La suite, comme dans du beurre et au bout de l’heure, la messe était vraiment dite. En bon défenseur, Abdelfattah Boukhris y ajoutait du sien et plombait le moral des Nordistes et de leur coach. L’anecdote de la rencontre était sans aucun doute le but de l’intenable Moussa Traoré que le Mauritanien réussissait au bout de la partie. Rentré en seconde mi-temps il fut la seule satisfaction de la soirée pour les Tétouanais, on aurait pu dire autant pour Nemli si ses nerfs ne l’avaient pas trahi au point d’en devenir brouillon. De ce succès, le septième de la saison, le RCA dégage à trois longueurs et en dauphin soumis, une sangsue nommée Wydad qui lui collait d’un peu trop près. Le MAT, du revers, ne s’en portera pas si mal au final puisqu’il baigne en cinquième position à deux points du MAS et de l’ASFAR, autre perdant de cette soirée.
C’est que les Militaires étaient de sortie à Fès pour y jouer le WAF. En s’inclinant du but, ils y ont laissé filer une bien belle occasion de partir dans le sillage du RCA dans sa belle échappée. A Fès, le peu nombreux public qui a animé la galerie a assisté à une rencontre du plus pur «Jean qui rit et Jean qui pleure». Scénario : le WAF obtenait sa première victoire et faisait subir à son vis-à-vis sa première défaite de la saison. Cerise sur le gâteau ou calvaire c’est selon, le but du quart d’heure de jeu qui faisait la différence avait pour auteur Morad Fallah un ex-Militaire. Comme quoi on est jamais mieux trahi que par les siens. La rencontre, du reste très plaisante, bascula ensuite en un «attaque-défense» qui aurait très bien profité à l’un ou à l’autre par un score autre que celui étriqué qui l’a ponctuée.  
Finalement, cette mise à jour de la huitième journée si elle a profité au sommet et au mieux au Raja, elle a aussi été un bon ouf de soulagement pour le WAF qui, de cette victoire «référence», se désembourbe de la zone rouge en brûlant la politesse à un, deux et quatre points aux trois cancres patentés de l’exercice que sont la RSB porteur du bonnet d’âne par excellence, du premier relégable le RBM qui ô ironie du sort auront à en découdre entre eux à Oujda samedi et de l’OCK nouvellement pris en main par Fouad Sahabi et qui ouvrira dès ce soir (20 heures) les débats, d’une onzième journée prometteuse de par ses affiches, en recevant en son Complexe des phosphates à Khouribga, l’autre Olympique, de Safi celui-là. Bon spectacle !

Mohamed Jaouad Kanabi
Vendredi 7 Décembre 2012

Lu 435 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs