Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Miloudi Moukharik reconduit à la tête de l’UMT

Le Maroc a plus que jamais besoin d’un front social fort




Miloudi Moukharik reconduit à la tête de l’UMT
Le secrétaire général de l’Union marocaine du travail (UMT), Miloudi Moukharik, a appelé le gouvernement et le patronat à considérer le dialogue social comme un choix stratégique irréversible.
Cela requiert la nécessité de créer un environnement où règnent les bons offices, la disposition de chaque partie à écouter l’autre et la présence d’instances syndicales fortes avec une large représentativité, a-t-il souligné à l’ouverture, vendredi à Casablanca, du 11ème Congrès national de l’UMT. Le secrétaire général de l’UMT a insisté sur l’importance d’accorder la priorité à la création d’un équilibre macroéconomique et à soutenir la cohésion sociale pour faire face au contexte actuel marqué, selon lui, par les “disparités sociales”, qui impactent “négativement” cette cohésion. Il a également appelé à trouver une solution, dans les meilleurs délais, à la problématique du chômage à travers la mise en place d’une nouvelle politique économique qui permettra la création de postes d’emploi suffisants.
Le congrès a également décidé, tard dans la nuit de samedi à dimanche, de reconduire Miloudi Moukharik au poste de secrétaire général de la centrale syndicale pour un mandat de quatre ans. 
Les congressistes ont, par ailleurs,  décidé de porter de 160 à 332 le nombre de membres des comités administratifs au secrétariat national. Quant aux membres du secrétariat général et du Bureau national, ils ont été fixés respectivement à 15 et 23. 
L’ordre du jour du congrès, auquel ont pris part près de 2.000 délégués syndicaux et les représentants des unions locales et régionales, des fédérations professionnelles et des organisations parallèles de la jeunesse ouvrière des femmes, s’est notamment articulé autour de l’examen du rapport général du congrès de la constitution des commissions thématiques, ainsi que de la présentation du rapport financier.
Il ne serait pas inutile de rappeler qu’aujourd’hui, plus que jamais, le pays a besoin d’un front social fort et de ce fait l’unité syndicale doit constituer un impératif absolu. 

E.F
Lundi 23 Mars 2015

Lu 677 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs