Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mettre fin au sida en tant que menace de santé publique

Célébration de la Journée mondiale de lutte contre le sida




Le nombre de personnes sous traitement contre le VIH devrait doubler dans les cinq prochaines années, a assuré l'ONUSIDA (Programme des Nations unies sur le VIH/SIDA) dans un récent rapport.
Publié à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, célébrée le 1er décembre de chaque année, le rapport se base sur le fait que plusieurs pays se préparent à doubler le nombre de personnes sous traitement contre le VIH d'ici à 2020.
Une démarche saluée par l’institution onusienne, persuadée que « cette approche d'accélération contribuera à réaliser son objectif de traitement 90-90-90, c'est-à-dire de faire en sorte que 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut VIH, 90% des personnes connaissant leur séropositivité au VIH reçoivent un traitement et 90% des personnes sous traitement aient une charge virale supprimée ».
L’analyse de nouvelles données fait état des avancées extraordinaires dans la riposte contre le VIH au cours des 15 dernières années. L’institution en veut pour preuve qu’en juin dernier 15,8 millions de personnes avaient accès à la thérapie antirétrovirale, contre 7,5 millions de personnes en 2010 et 2,2 millions de personnes en 2005. Ce qui constitue un progrès indéniable.
Mieux, le rapport indique que les nouvelles infections par le VIH ont chuté de 35% à la fin de 2014, depuis le pic de 2000. Alors que les décès liés au sida ont diminué de 42% depuis 2004.
A la fin de 2014, l'ONUSIDA estimait que 36,9 millions de personnes vivaient avec le VIH, soulignant qu’une fois diagnostiquées, ces dernières doivent avoir un accès immédiat à la thérapie antirétrovirale.
« Aujourd'hui, nous avons plus d'options pour la prévention du VIH que jamais. Et avec de meilleures données, nous pouvons devenir de meilleurs intermédiaires et trouver les bonnes options de prévention pour les bonnes personnes », a assuré Michel Sidibé, directeur exécutif de l'ONUSIDA, dont les propos sont rapportés sur le site Internet des Nations unies. « Tous les cinq ans, nous avons plus que doublé le nombre de personnes sous traitement salvateur. Il nous faut le faire encore une seule fois pour briser l'épidémie du sida et l'empêcher de rebondir », a-t-il ajouté.
Notons que dans son rapport,  l'ONUSIDA présente aussi des exemples de plus de 50 communautés, villes et pays utilisant des approches innovantes pour atteindre davantage de personnes à l'aide de services complets de prévention et de traitement du VIH.
Le rapport présente également la manière dont sont mis en œuvre les programmes de prévention et de traitement du VIH à fort impact, tels que la prophylaxie préexposition, la circoncision médicale masculine volontaire et les services de santé sexuelle et reproductive. Ces programmes concernent généralement les adolescentes et les jeunes femmes et leurs partenaires, les femmes enceintes vivant avec le VIH, les professionnel(le)s du sexe, les personnes transgenres, les gays et autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, ainsi que les personnes qui s'injectent des drogues, apprend-on.

Alain Bouithy
Mardi 1 Décembre 2015

Lu 405 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs