Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mettre à l'honneur une jeunesse pleinement engagée dans le processus de développement

Le Maroc célèbre la Fête de la Jeunesse




Le Maroc célèbre ce dimanche la Fête de la Jeunesse, qui coïncide avec le 53ème anniversaire de S.M le Roi Mohammed VI, un événement phare qui se veut une occasion pour mettre à l'honneur une jeunesse pleinement engagée dans le processus de développement de son pays et pour consolider les liens indéfectibles faits de communion et de symbiose entre le glorieux Trône alaouite et le peuple marocain.  Il s'agit de la célébration d'une jeunesse plus que jamais animée par une volonté insoupçonnée de s’inscrire au projet démocratique et moderniste mené par le Souverain depuis son accession au Trône il y a 17 ans.  
La Fête de la Jeunesse constitue ainsi un moment fort de mobilisation autour du projet édificateur d'un Maroc moderne et prospère où les jeunes occupent une place de choix sur la voie du développement du pays, en vue de bâtir un avenir meilleur.  Eu égard au capital énorme que constitue la jeunesse en tant que force motrice du pays et au rôle important qui lui incombe dans la dynamique que connaît le Maroc aux niveaux politique, économique, social, culturel et environnemental, entre autres, S.M le Roi a veillé à garantir la qualification de cette frange de la société, qui incarne l'espoir de toute une Nation et à favoriser les conditions de son épanouissement.
Depuis son intronisation en 1999, S.M le Roi Mohammed VI n’a eu de cesse d’entourer de Sa sollicitude la jeunesse marocaine, multipliant les initiatives en sa faveur et la dotant de tous les moyens à même de répondre à ses besoins et à ses aspirations, en vue de lui assurer un accès égal et équitable aux différents services offerts par le pays.  A cet effet, le Souverain a placé les jeunes au cœur des politiques de développement humain, à travers nombre de projets et de programmes ayant pour objectif le renforcement de leurs aptitudes et de leur créativité et la valorisation de leurs compétences, afin de faciliter leur insertion socioprofessionnelle.
Dans ce cadre, S.M le Roi a enclenché une dynamique visant la construction d’infrastructures destinées à assurer la formation et la qualification des jeunes tels que les centres de formation, de qualification et d'insertion pour jeunes, les institutions socio-éducatives, les complexes socio-sportifs de proximité, les maisons de jeunes, les espaces de prise en charge des jeunes souffrant de conduites addictives, les bibliothèques, les espaces dédiés aux nouvelles technologies de l'information et de la communication, outre les activités génératrices de revenus.
Ceci reflète l’attention particulière accordée par S.M le Roi aux domaines de l’éducation et de la formation qui s’érigent en maillon central pour l’édification d’une société moderniste et démocratique portée par des jeunes ambitieux, optimistes et vaillants.  
Conscient de la force de proposition des jeunes et du sang nouveau qu’ils peuvent apporter à la pratique démocratique, le Souverain a, par ailleurs, entrepris d'encourager cette catégorie à adhérer à la vie politique à travers la décision de Sa Majesté d'abaisser l'âge de vote à 18 ans au lieu de 20.
L’intérêt porté aux jeunes s'est traduit également par la place qui leur échoit dans la nouvelle Constitution, qui appelle les pouvoirs publics à prendre toutes les mesures appropriées en vue d'étendre et généraliser la participation de la jeunesse au développement du pays.
La Constitution a ainsi prévu la création d'un Conseil consultatif de la jeunesse et de l'action associative, instance consultative dans les domaines de la protection de la jeunesse et de la promotion de la vie associative, chargée de formuler des propositions sur tout sujet d'ordre économique, social et culturel intéressant directement les jeunes et l'action associative, ainsi que le développement des énergies créatives des jeunes et leur incitation à la participation à la vie nationale, dans un esprit de citoyenneté responsable.
Un projet de loi relatif à ce conseil a été adopté le 30 juin 2016 au Conseil de gouvernement. Ce texte fixe les prérogatives de ce conseil consultatif et sa composition et comprend les dispositions concernant les attributions du président du conseil ainsi que l’organisation administrative et financière de cette instance.
Mobilisée derrière le Souverain, la jeunesse marocaine est fière de contribuer au processus de réformes engagées par le Royaume sous la conduite éclairée de S.M le Roi, et de faire avancer le pays sur la voie du progrès, de la prospérité et du développement tous azimuts.

Samedi 20 Août 2016

Lu 2192 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs