Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Métissage insolite et parfait entre un art ancestral et une modernité universelle : Le spectacle “Chouf Ouchouf” séduit Londres




Gestuelle texturée, danses agencées, chorégraphie sublime, sons captivants et nostalgiques et décor simple mais ingénieux, le spectacle "Chouf Ouchouf" a encore réussi à séduire, cette fois une audience londonienne exigeante, tant l'offre est multiple sur les scènes de la capitale britannique. "Chouf Ouchouf" (Regarde et regarde encore), dernier spectacle des douze membres du Groupe acrobatique de Tanger, dirigée par Sana El Kamouni, est un véritable métissage entre la pratique acrobatique marocaine ancestrale et une vision du théâtre aussi moderne qu'universelle du duo suisse Martin Zimmerman et Dimitri de Perrot.
C'est une reproduction des multiples facettes d'une vie, ou des vies, marocaine(s) représentées à travers des personnages simples et différents mais dont l'histoire de tout un chacun porte sa pièce à ce merveilleux édifice, cette mosaïque parfaite d'une expérience collective. On y trouve le fonctionnaire envahi par une vague de papiers, harcelé par une foule à la quête d'un document précieux, la femme voilée, le costaud fier de son corps imposant, le frimeur aux lunettes et aux fringues coûteux, les jeunes au coin de la rue, le vendeur ambulant habile et précautionneux.
Tout se passe à la ville paisible du Détroit où tout d'un coup s'enchevêtrent toutes sortes d'activités dans une effervescence vertigineuse pour s'immobiliser brusquement, prenant le temps qu'il faut pour savourer l'instant.
Et alors que la vision se laisse emporter par ces mouvements, l'ouïe se perd dans le paradis musical pour lequel on a puisé avec beaucoup d'adresse dans le riche répertoire des sommités de la chanson populaire, Nass El Ghiouane, Lmchaheb et Jil Jilala.
Younès Hammich, chef de la troupe, s'en donne à cœur joie. Ce jeune, dont la famille a excellé en art de l'acrobatie, légué de père en fils depuis une dizaine de générations, représente le repère et le modèle pour le groupe. Lui, qui avait remporté, aux côtés de son père, plusieurs médailles dans des compétitions internationales à la fin des années 80, voit en cette rencontre avec Zimmermann et de Perrot une occasion pour parfaire les compétences de son groupe et aiguiser le talent de ses membres. "Chouf Ouchouf", c'est "un grand secret", indique Martin Zimmerman. "Le spectacle représente les secrets, la culture, les rêves et les envies qu'on porte en nous. “Chouf Ouchouf” tient tout cela en soi, tous ces secrets qu'on garde pour nous et qu'on découvre parfois, qui s'ouvrent, qui se montrent et qui se recachent encore".
L'imposant Queen Elizabeth II Hall sur le somptueux Southbank, rive sud de la Tamise, a fait salle comble pour l'ouverture de ce spectacle qui a tenu ses promesses. Appâtée, l'assistance a été généreuse: une ovation de près de dix minutes. 

MAP
Mardi 26 Avril 2011

Lu 162 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs