Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Message sans équivoque au régime Al-Assad : L’ONU condamne la répression en Syrie




La résolution condamnant la répression en Syrie adoptée jeudi à une écrasante majorité par l’Assemblée générale de l’ONU envoie un «message clair et sans équivoque» au régime de Bachar al-Assad, a estimé Amnesty International.
«Le vote envoie un message clair et sans équivoque de la communauté internationale à la Syrie, (appelant) à mettre immédiatement un terme aux attaques brutales contre des innocents», a affirmé Jose Luis Diaz, représentant d’Amnesty auprès de l’ONU, dans un communiqué reçu vendredi.
«Des crimes contre l’humanité ont lieu en Syrie. Alors que la Russie et une poignée d’Etats continuent de protéger la Syrie, le résultat du vote montre à quel point ils sont de plus en plus isolés», a-t-il ajouté.
«Depuis longtemps, la communauté internationale aurait dû faire appel à la Cour pénale internationale, mettre en place un embargo efficace sur les armes et geler les avoirs de Bachar al-Assad et d’autres hauts responsables», a-t-il poursuivi.
Sur 193 pays membres de l’Assemblée, 137 ont voté en faveur de la résolution dénonçant la répression en Syrie, qui devrait accentuer l’isolement du régime de Damas même si sa portée est symbolique. Ce vote, soutenu par plusieurs pays occidentaux et proposé notamment par des Etats arabes, intervient douze jours après le blocage par la Russie et la Chine d’un texte similaire au Conseil de sécurité. Douze pays ont voté contre, dont la Russie, la Chine, Cuba, l’Iran, la Corée du Nord ou le Venezuela.
«Ces Etats qui continuent de bloquer les initiatives pour mettre fin à la répression auront le sang des innocents sur leurs mains», a estimé M. Diaz.
En outre, l’organisation de défense des droits de l’Homme a appelé à la libération «immédiate et sans condition» du journaliste Mazen Darwich et de la blogueuse Razan Ghazzawi, arrêtés jeudi et qui se font l’écho de la répression depuis des mois.
Depuis le début mi-mars d’une révolte inédite hostile au régime en Syrie, la répression a fait, selon des militants, plus de 6.000 morts.

Libé
Samedi 18 Février 2012

Lu 194 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs