Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Message de paix du souverain pontife sur l’Esplanade des Mosquées et au Mur des Lamentations

Benoît XVI à la recherche de la réconciliation




Message de paix du souverain pontife sur l’Esplanade des Mosquées et au Mur des Lamentations
Au deuxième jour de sa visite en Israël, le pape Benoît XVI a apporté mardi son message de paix sur l’Esplanade des Mosquées et au Mur des Lamentations, site le plus symbolique du conflit israélo-palestinien, où il a exhorté les deux parties à engager “un dialogue sincère pour construire un monde de justice et de paix”.
“Dans un monde tristement déchiré par les divisions, cette place sacrée nourrit notre inspiration et met au défi les hommes et les femmes de bonne volonté de travailler à vaincre les incompréhensions et les conflits du passé et tracer la voie d’un dialogue sincère pour construire un monde de justice et de paix”, a dit le souverain pontife au cours d’une rencontre avec le plus haut dignitaire musulman à Al-Qods, Mohammad Hussein.
Avant cette rencontre placée sous haute sécurité, Benoît XVI avait, en signe de respect, retiré ses souliers rouges pour pénétrer dans la mosquée Mosquée d’Omar, le plus haut lieu saint musulman d’Al-Qods et le troisième lieu saint de l’islam, avec La Mecque et Médine.
Cette colline est également le site du Mur des Lamentations, ou Mur occidental, dernier vestige du second des deux temples bibliques et plus haut lieu saint du judaïsme.
Suivant la tradition, le pape est ensuite allé se recueillir devant le Mur des Lamentations avant de glisser dans l’un des nombreux interstices une bénédiction écrite par laquelle il demande au “Dieu d’Abraham, Isaac et Jacob” d’entendre “le cri des affligés, des craintifs et des désespérés” et d’étendre sa “paix sur cette Terre sainte, sur le Proche-Orient, sur l’entièreté de la famille humaine”.
Après avoir été accueilli par les dignitaires juifs, qui lui ont offert une sculpture et un livre intitulé “Toucher les pierres de notre héritage” (“Touching the Stones of Our Heritage”), et s’être longuement recueilli, le pape a glissé sa note dans le Mur, flanqué par le rabbin gardien des lieux et deux ecclésiastiques catholiques.
Très brièvement, des militants palestiniens ont réussi à envoyer deux ensembles de ballons aux couleurs rouge, vert et noir dans le ciel de la Vieille Ville. Le pape rencontrait Mohammad Hussein et n’a pas assisté à la scène.
Benoît XVI devait également célébrer une messe devant des milliers de fidèles dans la vallée de Kidron, l’un des lieux sacrés d’Al-Qods, non loin de la Vieille Ville. 

AP
Mercredi 13 Mai 2009

Lu 254 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs