Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mendicité, un commerce florissant : un fléau qui empire




Mendicité, un commerce florissant :  un fléau qui empire
Il n’est pas une ville petite ou grande au Maroc qui ne soit investie par une horde de mendiants hommes, femmes et enfants de tous âges diversement habillés pour émouvoir les gens et faire appel à leur générosité. Le spectacle offert par certains mendiants est tout simplement désolant, voulant  ainsi susciter la pitié et la compassion des citoyens. Entre culs-de-jatte vrais ou faux, les estropiés, les bonnes femmes accompagnées de marmaille à moitié endormie sous l’effet de sirop calmant…, il arrive que l’on rencontre des fois des personnes « bien présentables » qui font la manche. Enfin, on trouve tous types de mendiants auxquels sont venus s’ajouter des Subsahariens en instance d’émigrer en Europe.
Il n’est pas rare de voir ces demandeurs d’aumône changer d’attitude pour devenir de véritables harceleurs, sinon des arsouilles prêts au pire.
Le fléau de la mendicité n’est pas nouveau dans le pays, mais depuis quelque temps, il prend des proportions alarmantes. Cela devient un véritable commerce à la portée de tout le monde ! Bien des mendiants ont déjà une occupation et choisissent de faire la manche comme métier d’appoint pour arrondir leurs fins de mois.
Les autorités conscientes d’une telle situation ont entrepris des opérations pour donner la chasse aux mendiants, et surtout séparer le bon grain de l’ivraie. Autrement dit, les véritables mendiants sont pris en charge dans des maisons réservées aux personnes dans le besoin ou âgées, les autres sont arrêtés et présentés devant la justice.
 Mais il faut croire que ces descentes restent insuffisantes ou sans efficacité puisque le phénomène de mendicité ne fait qu’empirer !
N’est-il pas trop facile de tendre la main pour recevoir quelques dirhams que de suer pour mériter son salaire ?
Quoi qu’il en soit, le spectacle offert par le nombre grandissant de mendiants entache l’image du Maroc qui se veut un pays touristique et donc ouvert sur le monde. 

Youssef BENZAHRA
Mardi 31 Mai 2011

Lu 760 fois


1.Posté par Hamid Frero le 31/05/2011 13:48
A vous lire écrire que c'est trop facile de tendre la main pour recevoir quelques dirhams ... on se dit que vous devriez être maso pour préférer travailler ...
Je suis prêt personnellement à vous offrir ces quelques dirhams si vous arrivez à tendre la main ...
Ou bien vous êtes bien en deçà ...
Vous préférez nier votre âme plutôt que tendre la main ...
Non mais ...
C'est trop facile de vous en prendre ainsi à de gens dans le besoin à qui vous, sinon aussi vos aileuils ont dû dépouiller de tout ...

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs