Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Menace sur les lignes aériennes reliant les provinces du Sud aux Canaries

Canaria Fly a suspendu ses liaisons et les autres compagnies pourraient faire de même




Menace sur les lignes aériennes reliant les provinces du Sud aux Canaries
Canaria Fly a suspendu ses liaisons et les autres compagnies pourraient faire de mêmeLa compagnie Canaria Fly et l’agence de voyages El Sahariano qui assurent des liaisons entre Guelmim et les Iles Canaries, viennent de décider unilatéralement de suspendre leurs vols assurant cette liaison.  Cette décision a été prise, selon des sources concordantes, après que la wilaya de Guelmim a refusé de s’acquitter de la cotisation qu’elle devait verser pour subventionner cette ligne qui contribue grandement au développement du tourisme d’affaires et au désenclavement de la région. 
Les mêmes sources indiquent que les autres régions sahariennes, à savoir Laâyoune, Boujdour et Dakhla sont menacées des mêmes mesures si les autorités respectives des deux régions n’honorent pas leurs obligations. Ce qui risque de faire augmenter les prix des billets et qui sont loin d’être à la portée des usagers : touristes, investisseurs ou voyageurs. « Nous ne comprenons rien, nous explique un opérateur de Dakhla. La semaine dernière, le ministre du Tourisme nous avait promis de tout faire pour maintenir ces lignes, voire de les multiplier. A qui devons-nous faire confiance ? Qui peut nous expliquer les agissements contradictoires du gouvernement et ses représentants ? » Cette question, tout le monde se la pose ici. Veut-on réellement développer le tourisme dans ces régions ? Si la réponse est affirmative, il serait temps de mettre fin aux agissements incongrus et contradictoires des autorités qui prennent une décision pour la dénoncer le lendemain. 

Des opérateurs touristiques européens à Dakhla

140 hommes d’affaires européens dont des investisseurs, des tour-opérateurs  ainsi que des journalistes sont attendus à Dakhla, le 4 mars courant. Ces visiteurs qui  sont, pour la plupart, de nationalité française, se rendront aux sites touristiques que recèle la région d’Oued Eddahab-Lagouira et tiendront des réunions avec les représentants des autorités et les opérateurs locaux du secteur touristique. 

Ahmadou El-Katab
Mardi 3 Mars 2015

Lu 343 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs