Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Même si les prix des produits alimentaires grimpent : Les niveaux actuels d’inflation n’inquiètent pas Bank Al-Maghrib




Même si les prix des produits alimentaires grimpent : Les niveaux actuels d’inflation n’inquiètent pas Bank Al-Maghrib
Les ménagères ont du mal à remplir leur panier de légumes. La raison est claire : Les prix atteignent des niveaux insupportables. Certes il y a 10 jours, le marché s’est relativement apaisé, mais les prix ont à nouveau repris leur envolée. Cette volatilité s’inscrit en continuité par rapport à l’année dernière même si la situation est de plus en plus maîtrisable. Dans ce contexte, l’évolution de l’inflation est inquiétante même si au niveau de Bank Al-Maghreb, il n’y a pas lieu de s’affoler. C’est ce qui semble, d’ailleurs, justifier la décision de la Banque centrale de baisser le taux directeur de 0,25%.
En janvier 2009, l’inflation s’est établie à 4% après 3,9% et 4,2%, respectivement en novembre et décembre, en liaison principalement, avec la hausse des prix des produits frais. Cependant, l’inflation sous-jacente, qui reflète la tendance fondamentale des prix, est passée de 3,3% en décembre à 2,8% en janvier.
Les dernières prévisions trimestrielles de Bank Al-Maghrib qui tablaient sur un ralentissement de l’inflation et de l’inflation sous-jacente ont été confirmées au vu des données relatives au quatrième trimestre de l’année 2008 et au mois de janvier 2009. En effet, le tassement des cours mondiaux des matières premières alimentaires n’a pas manqué d’impacter à la baisse les prix intérieurs.
Toutefois, comme apprécié dans le RPM de décembre dernier, le reflux de l’inflation observé au niveau mondial se transmet lentement à l’inflation au Maroc compte tenu essentiellement du délai d’écoulement des stocks des produits importés à des prix élevés et des comportements de marge des importateurs et des distributeurs nationaux qui engendrent des rigidités à la baisse des prix. Dans ce contexte, après 4,2% en décembre, l’inflation s’est établie à 4% en janvier 2009 en glissement annuel. Cependant, la tendance fondamentale des prix demeure orientée à la baisse comme le confirme le repli du rythme de progression de l’indice de l’inflation sous-jacente, revenu de 3,3% en décembre à 2,8%. Ce recul est le résultat du ralentissement significatif de l’inflation des biens échangeables qui a plus que compensé la hausse de l’inflation des biens non échangeables, en particulier les services.
Les analystes de la Banque centrale, à travers un document rendu public la semaine dernière, estiment que  l’atténuation des tensions sur les prix des matières premières non énergétiques, particulièrement ceux des produits alimentaires de base, et du pétrole sur le marché international, a contribué de façon importante au repli de l’inflation des biens échangeables. L’orientation baissière de l’inflation est également corroborée par l’évolution des prix à la production industrielle qui ont été les plus impactés par le mouvement de baisse des cours du pétrole et des matières premières non énergétiques importées, enregistrant une diminution de 2,8% en décembre et de 7,8% en janvier 2009.
L’analyse de l’évolution de l’inflation par principaux groupes de produits montre que les prix des produits frais ont maintenu un rythme d’évolution ascendant durant les trois derniers mois. Ils sont ainsi passés de 4,8% en novembre à 7,4% en décembre puis à 8,9% en janvier, les augmentations de novembre et de janvier étant essentiellement dues à un effet mécanique de base.
S’agissant des prix des produits de base, l’atténuation de leur rythme d’évolution a continué entre novembre et janvier, suite à la poursuite du repli des cours internationaux des matières premières alimentaires, en relation, principalement, avec la baisse de la demande mondiale. La progression des prix des produits alimentaires de base est ainsi passée de 10,2% en novembre à 9,1% en décembre et à 6,4% en janvier. La décélération a été observée essentiellement au niveau des prix des céréales et des corps gras, produits dont les prix ont le plus augmenté en 2008. Ces derniers ont ainsi évolué entre novembre et janvier, de 12% à 7,7% et de 12,1% à 4,9%, respectivement.
Le repli de la hausse des prix des produits alimentaires de base a ainsi atténué l’effet des augmentations des prix des produits frais sur l’inflation globale et a confirmé le trend baissier de l’inflation sous-jacente jusqu’à janvier 2009. Quant aux produits non alimentaires, leur contribution  à l’inflation, entre novembre et janvier, a été de moindre ampleur, recouvrant d’une part un recul du taux d’accroissement des prix de l’habillement, des communications (effet de base) et des biens durables de loisirs et, d’autre part, une accélération du rythme de progression des prix des biens d’équipement, des soins médicaux et du transport en commun suite aux augmentations des tarifs de péage sur les autoroutes à partir de janvier 2009.
Par ailleurs, l’inflation sous-jacente est demeurée en-dessous de l’inflation globale, et ce pour le septième mois consécutif depuis juillet 2008. Cet écart s’est élargi au cours des trois derniers mois  en raison, exclusivement, du comportement des prix des produits frais, atteignant respectivement 0,4, 0,9 et 1,2 point de pourcentage en novembre, décembre et janvier.

Mohamed Kadimi
Mardi 31 Mars 2009

Lu 291 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs