Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Même si les phosphates ont énormément rapporté en 2008 : Le déficit commercial s’alourdit




Même si les phosphates ont énormément rapporté en 2008 : Le déficit commercial s’alourdit
Grâce aux phosphates, les exportations marocaines ont été améliorées en 2008, non seulement en volume mais aussi en valeur. Les échanges commerciaux du Royaume avec l’étranger restent, cependant, soumis aux aléas de la conjoncture internationale en raison de l’incapacité de l’économie marocaine à développer et diversifier ses exportations. Les statistiques de l’Office de changes indiquent qu’à l’issue de l’année 2008 la couverture des importations par les exportations n’a été qu’à hauteur de 47,9% contre 47,7% en 2007. 
Au terme de l’année 2008, les exportations de marchandises exprimées FOB ont atteint 154.012,1MDH contre 123.940,8MDH en 2007, enregistrant ainsi une progression de 24,3%. Cette progression est à attribuer pour l’essentiel aux exportations de phosphates et dérivés qui ont plus que doublé, totalisant 51.378MDH contre 22.337,2MDH en 2007. Ainsi, ces exportations représentent 33,4% des exportations totales contre 18% en 2007.
Les ventes hors phosphates et dérivés n’ont augmenté que de 1%, totalisant 102.634,1MDH contre 101.603,6MDH.
Les différents groupes de produits à l’exportation se sont comportés comme suit: hausse des demi-produits, des produits bruts, des biens d’équipement, des produits alimentaires, des produits énergétiques et de l’or industriel. En revanche la baisse a affecté les exportations des biens de consommation. Les statistiques de l’Office des changes indiquent que la hausse a concerné les demi-produits dont la valeur s’est élevée à 52.512,1MDH contre 33.937,2MDH, soit une expansion de 54,7% favorisée par les ventes des dérivés de phosphates. A ce niveau, les recettes relatives aux exportations d’acide phosphorique se sont améliorées pour s’élever à 22.955,3MDH contre 9.068,8MDH pour une baisse en volume de 28% (1.630,4mt contre 2.264,9mt). Le prix moyen à l’exportation a plus que triplé, passant à 14.080DH/T contre 4.004DH/T.
La même tendance à la hausse a concerné les exportations des engrais naturels et chimiques qui ont évolué de 49,3% en réalisant 10.722MDH contre 7.182,5MDH une année auparavant pour un volume en recul de 36,7% (1.473,6mt contre 2.329mt). Le prix moyen à l’exportation a ainsi atteint 7.276DH/T contre 3.084DH/T.
Les demi-produits occupent le premier rang parmi les groupes de produits à l’exportation avec une part de 34,1% contre 27,4% une année auparavant.
Pour ce qui est des produits bruts, leurs exportations se sont améliorées de 86,4% en s’élevant à 23.915,9MDH contre 12.830,3MDH. Cette augmentation est due exclusivement, selon l’Office des changes, aux produits bruts d’origine minérale; les produits bruts d’origine animale et végétale se sont inscrits en baisse.
La hausse enregistrée au niveau des produits d’origine minérale fait suite à l’expansion des ventes de phosphates (17.700,7MDH contre 6.085,9MDH). En volume, ces ventes se sont contractées de 15% (11.824,4mt contre 13.916,5mt). Le prix moyen a ainsi plus que triplé en 2008, passant à 1.497DH/T contre 437DH/T.
En ce qui concerne les produits bruts d’origine animale et végétale, leurs exportations sont en baisse de forme. Elle ont marqué un recul de 8,1% qui est, d’après l’Office d’échange, le résultat de l’évolution contrastée des principaux produits relevant de ce groupe. Ainsi, il est question de la baisse des ventes de la pâte à papier (-23,5%), de boyaux frais, secs et salés (-28,3%) et de l’huile d’olive brute et raffinée (-33,3%).
De leur côté, les produits alimentaires ont clôturé l’année sur des exportations qui ont totalisé une valeur globale de 25.395,8MDH contre 24.161,7MDH, soit une hausse de 5,1%.
Cette évolution provient de la bonne tenue des ventes de produits halieutiques:poissons en conserve (+16%), crustacés, mollusques et coquillages (+8,5) et d’autres produits alimentaires, tels les conserves de légumes (+33,9%) et les agrumes (+6,7%).
Les produits alimentaires se placent au troisième rang parmi les groupes de produits à l’exportation avec une part de 16,5% contre 19,5% une année auparavant.
Par ailleurs, les réexportations en suite d’admissions temporaires pour perfectionnement actif avec paiement se sont élevées à 65.850,7MDH contre 46.217,4MDH, soit un accroissement de 42,5%. Leur part dans le total des exportations s’est élevée à 42,8% contre 37,3% un an auparavant. Hors les dérivés de phosphates, les principaux produits réexportés dans le cadre de ce régime sont les vêtements confectionnés (4.924,1MDH), les fils et câbles pour l’électricité (4.126,8MDH) et les articles de bonneterie (2.581MDH).
Les réexportations en suite d’admissions temporaires pour perfectionnement actif sans paiement ont enregistré un reflux de 10,5% en réalisant 38.577,2MDH contre 43.079,1MDH une année auparavant. Parallèlement, leur part dans le total des exportations a perdu 9,8 points: 25% contre 34,8%. Ces réexportations ont porté principalement sur les vêtements confectionnés, les fils et câbles pour l’électricité, les composants électroniques et les articles de bonneterie.

kadimimohamed@yahoo.fr   


Mohamed Kadimi
Mercredi 4 Février 2009

Lu 217 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs