Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Même si le contenu est loin d’être parachevé : Le GPS fait ses premiers pas au Maroc




Même si le contenu est loin d’être parachevé  : Le GPS fait ses premiers pas au Maroc
Les applications du  GPS émergent sur le marché marocain. Le développement des télécoms et les besoins de plus en plus exprimés sur le marché permettent l’émergence d’entreprises qui offrent des services liés à la cartographie via GPS. Si l’outil technologique est maîtrisé, le contenu demeure décevant. La cartographie disponible ne comprend actuellement que les grands repères. Si, le produit est fort intéressant, un effort énorme doit être déployé pour offrir des services à réelle valeur ajoutée.
La cartographie actuellement livrée est une deuxième mise à jour. Cinq villes marocaines sont couvertes : Tanger, Fès, Rabat, Casablanca et Marrakech.  Au mois de juin, les villes de Tétouan, Laâyoune, Agadir et Essaouira seront couvertes ainsi que 10.000 points d’intérêts additionnels.  En septembre 2009, ce sera le tour de Mohammédia, El Jadida et Nador. Le réseau des routes communales sera couvert à 100% avec 10.000 points d’intérêts supplémentaires. Les villes de Salé, Meknès, Oujda, Béni Mellal seront couvertes en décembre prochain avec 10.000 points d’intérêts additionnels. Le réseau autoroutier et routier ainsi que 1500 localités sont répertoriés. 5000 points d’intérêts classés sont maintenant disponibles (hôpitaux, pharmacies, vétérinaires, gares, stations-services, concessionnaires automobiles, location de voitures, hôtels, restaurants, vie nocturne, galeries commerciales, musées, lieux de culte, attractions touristiques, plages, stades, terrains de golf, postes, préfectures et communes urbaines). La cartographie actuellement livrée est une deuxième mise à jour. Il s’agit des GPS Ndrive  G280S édités par Tele Atlas qui s’active à offrir une base de données cartographiques fiables. Cette même société fournit des cartes numériques et le contenu dynamique utilisés par la majorité des services de navigation de par le monde(LBS).
La société marocaine, Cadtech, basée à Rabat, est le partenaire exclusif de Tele Atlas pour la réalisation sur le terrain de la cartographie du Maroc et dispose de tous les moyens matériels et humains nécessaires. Les moyens conjugués de Cadtech sur le terrain et de Tele Atlas en tant qu’éditeur international de bases de données cartographiques standardisées représentent actuellement l’investissement le plus important au Maroc aussi bien au niveau des moyens mis en œuvre que financiers. Ceci garantit à l’utilisateur de disposer à tout moment de la meilleure cartographie disponible et de bénéficier régulièrement dans le temps de mises à jour.
A noter que le GPS est un système de positionnement par satellites, capable de donner n’importe où sur le globe terrestre une position avec une précision de quelques dizaines de mètres de jour comme de nuit. Le récepteur GPS peut également calculer l’altitude, la vitesse et la direction. Les signaux GPS sont émis par une constellation de plus de 24 satellites en orbite autour de la Terre à une altitude de 20 200 km. Ces satellites émettent en permanence des signaux numériques d’identification synchronisés par des horloges atomiques de très grande précision. Ces signaux se déplacent à la vitesse de la lumière (300 000 km/s) ; il suffit donc au récepteur GPS de mesurer les décalages temporels entres les signaux en provenance de plusieurs satellites pour calculer (par une méthode proche de la triangulation mathématique) la position du récepteur par rapport au globe terrestre. Le récepteur GPS doit au moins recevoir les signaux de quatre satellites pour pouvoir calculer sa position avec suffisamment de précision. Contrairement à une idée souvent répandue, les satellites n’émettent pas de cartes topographiques mais uniquement des signaux d’identification numériques. C’est au récepteur GPS de faire la correspondance entre une position géographique  (latitude, longitude et altitude) et une carte topographique chargée dans le récepteur afin d’afficher sur l’écran la position. En conséquence, les performances du GPS vont dépendre directement de la qualité de la cartographie utilisée dont l’importance est primordiale pour l’utilisateur. Un récepteur GPS inclut une antenne intégrée aussi sensible que possible, un récepteur hyperfréquence, un microprocesseur, de la mémoire RAM, un écran de préférence à commande tactile et un haut parleur pour diffuser les instructions vocales. Les programmes et les données cartographiques sont préchargés sur des mémoires flash internes et/ou amovibles.
Par ailleurs, le récepteur GPS Ndrive G280S est un système de navigation GPS aux dimensions extrêmement réduites, avec 19mm d’épaisseur seulement ! Il est équipé d’un récepteur GPS de très haute sensibilité avec de nombreuses fonctions supplémentaires: multimédia: (photos, vidéos, musique et textes), jeux et calculatrice. 

Mohamed Kadimi
Lundi 18 Mai 2009

Lu 375 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs