Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Même si la facture énergétique a baissé de la moitié : Les importations poursuivent leur trend haussier




Même si la facture énergétique a baissé de la moitié : Les importations poursuivent leur trend haussier
Le contexte économique marocain n’est pas rassurant. Le déphasage est flagrant entre le discours officiel et la réalité de la balance commerciale nationale. Heureusement que l’Office des changes rend public les statistiques détaillées aussi bien des exportations que des importations.
Ainsi, au terme des deux premiers mois de l’année 2009, les importations de marchandises exprimées CAF, ont enregistré une baisse de 15,7d’une année à l’autre.
La baisse des importations a affecté aussi bien les achats de pétrole brut ont baissé de 54,9% contre 10% pour les importations hors pétrole.
Le repli des importations de produits énergétiques (-3.029,1MDH) et des demi-produits (-2.667,2MDH) représente 74,9% de la baisse totale des importations (-7.602,6MDH).
Hormis la hausse relevée au niveau des produits finis de consommation et des produits finis d’équipement, les autres groupes de produits se sont inscrits en baisse, particulièrement les produits énergétiques et les demi-produits.
Il ressort des chiffres communiqués par l’Office des changes que les importations des produits finis de consommation ont poursuivi leur hausse entamée depuis des mois. Elles ont, ainsi, cumulé une valeur de 8.322,4MDH, soit une amélioration estimée 7,9% comparativement à la même période de l’exercice précédent. Cette hausse est imputable aux importations de voitures de tourisme, de parties de carrosseries et de médicaments.
Les produits finis de consommation passent au deuxième rang avec une part de 20,4% contre 15,9% à fin février 2008 (cinquième rang). La même tendance a affecté les produits finis d’équipement avec une augmentation de 4,1% provenant essentiellement des achats d’avions, de fours industriels, de matériel à broyer et à agglomérer et de moteurs à pistons et autres moteurs. Cette croissance a été, toutefois, atténuée par le repli des importations de fils et câbles pour l’électricité  Les produits finis d’équipement se placent au premier rang parmi les groupes de produits à l’importation avec une part de 26,9% (21,8% à fin février 2008).
Heureusement, les importations en produits énergétiques ont sensiblement baissée profitant de la conjoncture mondiale caractérisée par le recul des cours du baril depuis quelques mois.
L’Office des changes relève une baisse des importations d’huile brute de pétrole.
Les chiffres indiquent qu’en ce qui concerne le pétrole brut, ses importations ont passé à 2.667MDH à fin février 2009 contre 5.908,9MDH une année auparavant, soit une chute de
-54,9% pour une baisse en volume de 11,1% : 1.021,5mt contre 1.148,6mt. D même, le prix moyen de la tonne importée a, en conséquence, reculé de 49,2% : 2.611DH/T contre 5.144DH/T.
L’évolution mensuelle des achats d’huile brute de pétrole révèle une baisse du prix moyen de la tonne importée : 2.620 DH/Tonne en février 2009 contre 5.083DH/T en février 2008.
A noter que les produits énergétiques régressent en février 2009 au troisième rang parmi les groupes de produits à l’importation avec une part de 19,2% (premier rang à fin février 2008 avec une part de 22,4%).
En ce qui concerne les demi-produits, leur baisse se justifie par le repli des importations de fer et acier en blooms et ébauches (-47,4%), de composants électroniques (-98,7%), de produits chimiques (-17,4%) et de matières plastiques artificielles (-15,3%).
Les demi-produits avec une part de 18,5% se situent à la quatrième place à fin février 2009 après avoir occupé le troisième rang à fin février 2008 (21,1%).
En dernier lieu, les importations relatives aux produits alimentaires ont reculé de 28,4% sous l’effet de la baisse des approvisionnements en blé (-60,4%) et en maïs (-28,7%).
L’évolution mensuelle des achats de blé laisse apparaître que le prix moyen de la tonne importée a régressé en février 2009 à 2.231DH/T, soit le niveau le plus bas enregistré depuis une année.
La part des produits alimentaires dans le total des importations s’est située à 10,8% (12,8% à fin février 2008).
Par ailleurs, les importations en admission temporaire pour perfectionnement actif avec paiement  ont reculé de 56,4% à fin février 2008. Leur part dans le total des importations s’est établie à 6% contre 11,6%. Ces importations ont porté principalement sur l’huile brute de pétrole (18,8%) et sur les produits chimiques (6,4%).
De leur côté, les importations en admission temporaire pour perfectionnement actif sans paiement se sont également inscrites en baisse de 34,1% ou -1.386,1MDH : 2.675,4MDH contre 4.061,5MDH à fin février 2008. Leur part dans le total des importations a perdu 1,9 point : 6,5% contre 8,4%. Les importations réalisées dans le cadre de ce régime ont porté essentiellement sur les articles textiles: les tissus de coton (13,7%) et les tissus de fibres synthétiques et artificielles (11,1%).

Mohamed Kadimi
Samedi 4 Avril 2009

Lu 207 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs