Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Même si des zones ont été entièrement submergées par les eaux des inondations : Le ministère de l’Agriculture promet une campagne exceptionnelle




Même si des zones ont été entièrement submergées par les eaux des inondations : Le ministère de l’Agriculture promet une campagne exceptionnelle
La campagne agricole de cette année est marquée par les pluies torrentielles qui se sont abattues sur le Royaume et donné lieu à des inondations qui n’ont pas, toutefois, empêché les agriculteurs de cultiver leurs terres. Rien qu’au Gharb, plus de 80.000 hectares cultivés ont été inondés par les pluies. Les agriculteurs estiment qu’il est difficile d’obtenir la récolte escomptée. Le ministère de l’Agriculture n’est pas de cet avis. Il considère que les précipitations abondantes qu’a connues le Maroc ces derniers temps, sont très bénéfiques pour la campagne agricole 2008-2009. Toutes les régions agricoles sont, aujourd’hui excédentaires comparativement à la normale variant entre 109% et 586%. Un communiqué du ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime indique que «les pluies sont également marquées par une bonne répartition temporelle tout le long de la campagne agricole», lit-on dans le communiqué dudit département. En dépit des inondations qui ont causé des pertes énormes et suscité le désarroi des agriculteurs, le ministère de l’Agriculture est convaincu que «les conditions climatiques ont permis le déroulement des deux premières phases de la campagne agricole dans des conditions très satisfaisantes au niveau de la majorité des régions agricoles». Ainsi, la phase d’installation des culture (septembre-décembre) a été caractérisée, selon la même source, par l’approvisionnement normal et régulier du marché en semences et en engrais moyennant la mobilisation de 1,2 million de quintaux de semences céréalières avec un soutien de l’Etat (115 à 130 dh/ql), d’une part, et la baisse des prix des engrais phosphatés fabriqués par l’OCP, d’autre part. A ce sujet, il est nécessaire de signaler que les agriculteurs ont mis en cause le système d’approvisionnement en semences ainsi que les prix jugés trop élevés. Le ministère précise que cette phase a été marquée par le semis de superficies importantes de cultures d’automne, à savoir 5,1 millions ha de céréales d’automne (blé et orge), soit l’équivalent de la superficie réalisée lors d’une campagne agricole normale. Il est noté que 72% de cette superficie a été semée avant fin novembre 2008 considéré comme période de semis techniquement recommandée (semis précoce). De plus, 251.000 Ha de légumineuses alimentaires en hausse de 7% par rapport à la campagne agricole précédente à la même date. En dernier lieu, 420.000 Ha ont été semis en cultures fourragères en hausse de 17% comparativement à la campagne précédente à la même date. Les pluies enregistrées durant la phase actuelle (phase de développement des cultures) sont très bénéfiques pour le développement des cultures en place, d’une part, et pour la réalisation des opérations d’entretien (traitement des mauvaises herbes et apport des engrais azotés), d’autre part. D’autant plus que les prix de vente des engrais azotés connaissent actuellement, d’après le même communiqué, une baisse importante. A en croire le ministère de l’Agriculture, ces pluies ont des effets bénéfiques sur le secteur agricole dans son ensemble à travers un bon déroulement des travaux d’installation de nouvelles plantations fruitières, une bonne croissance de la végétation naturelle dans les parcours et les jachères ainsi qu’une amélioration des réserves en eau des barrages à usage agricole et surtout du niveau de la nappe phréatique permettant une augmentation des disponibilités en eau d’irrigation et une économie importante en matière de frais de pompage. Par ailleurs, il y a lieu de noter que cette campagne agricole est marquée par un niveau satisfaisant d’exportation des primeurs et des agrumes avec près de 354.000 T de primeurs en augmentation de 5% par rapport à la campagne précédente et 318.000 T d’agrumes enregistrant le même niveau que celui de la campagne agricole à la même date.

Mohamed Kadimi
Jeudi 12 Février 2009

Lu 260 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs