Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Même s’il est animé par la croissance des activités non agricoles

Le marché crée moins de postes d’emploi




Même s’il est animé par la croissance des activités non agricoles
Le taux de chômage stagne mais demeure  légèrement sous la barre de 10%. Ce constat confirme, par conséquent, l’attentisme et le manque de visibilité qui dominent le tissu productif national. En dépit de cette stabilité conjoncturelle, tout laisse croire qu’il ne s’agit que d’un calme qui précède la tempête. Les difficultés rencontrées par les opérateurs du textile dont les commandes étrangères ne cessent de s’amenuiser, ne manquera pas d’avoir un impact négatif sur le taux d’emploi. L’année 2009 sera également, conjoncture mondiale oblige, difficile pour plusieurs secteurs pourvoyeurs d’emplois au Maroc. C’est le cas notamment du tourisme, de l’immobilier et des centres d’appels. N’empêche que l’agriculture s’annonce prometteuse en raison notamment de la pluviométrie qui n’a pas manqué au rendez-vous.
Ainsi, au terme du troisième trimestre 2008, la population active âgée de 15 ans et plus a atteint au cours du troisième trimestre de l’année 2008, quelque 11.298.000 personnes, soit un accroissement de 1,5% par rapport à la même période de l’année 2007, indique Bank Al-Maghrib dans son dernier rapport sur la politique monétaire. Ce constat résulte de la hausse de 2,9% de la population active en milieu urbain, celle du milieu rural ayant stagné. En conséquence, le taux d’activité s’est établi à 50,6%, en baisse de 0,2 point de pourcentage.
En matière d’emploi, le troisième trimestre 2008 a été caractérisé par un léger accroissement de la population active occupée, en comparaison avec le même trimestre de l’année précédente.
Néanmoins, le taux d’emploi a reculé de 0,2 point de pourcentage pour s’établir à 45,6%, en raison de la progression du nombre d’emplois qui a été légèrement inférieur à celui de la population âgée de plus de quinze ans. Par milieu de résidence, le taux d’emploi urbain a progressé de 37,3% à 37,6%, alors que celui du milieu rural a reculé de 0,8 point pour s’établir à 57%.
Par ailleurs, le taux de chômage est resté stable autour de 9,9% en comparaison avec le même trimestre de l’année précédente. Toutefois, et en rapport avec la consolidation de la croissance des activités non agricoles, la création d’emploi a concerné principalement le milieu urbain dont le taux de chômage a reculé de 15,9% à 15,5%. En milieu rural, ce taux a augmenté de 0,4 point pour atteindre 3,9%.
Les baisses les plus significatives du taux de chômage en milieu urbain ont concerné les tranches d’âge 35- 44 ans (-1,1 point) et 25-34 ans (-0,7 point). Par contre, seule la tranche des jeunes de moins de 25 ans a enregistré une hausse du taux de chômage qui est passé de 16,7% à 18,8% au troisième trimestre 2008. On peut penser que cette hausse peut être attribuée à l’accroissement du coût à la première embauche de ces jeunes suite à la revalorisation du SMIG entamée depuis juillet 2008.
Le rapport de Bank Al-Maghrib ajoute que le marché d’emploi a connu durant le troisième trimestre 2008 une création nette de 337.000 postes rémunérés contre une perte nette de 192.000 postes d’emploi non rémunérés. Au niveau sectoriel, les créations d’emploi ont concerné essentiellement le secteur des services avec 108.000 nouveaux emplois (+2,9%) et le secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) avec 62.000 emplois, en hausse de 7,4%.
Au regard des résultats de l’enquête de conjoncture de BAM relatifs au troisième trimestre 2008, l’effectif employé dans l’industrie a augmenté d’un trimestre à l’autre avec un solde d’opinion de 14%. Excepté les industries du textile et du cuir qui ont enregistré une baisse des effectifs liée au recul des exportations, les autres secteurs ont connu un renforcement du personnel. Cette évolution est appelée à se poursuivre durant le quatrième trimestre 2008 selon les pronostics des chefs d’entreprise enquêtés, et ceci pour tous les secteurs.
S’agissant de l’indice des salaires moyens trimestriels dans le secteur privé calculé par le HCP sur la base des données de la CNSS et en se référant au salaire moyen de l’année 2004, il a enregistré durant le deuxième trimestre 2008 une hausse de 5,5% en glissement annuel de 5,2% par rapport au trimestre précédent. En termes réels, cet indice s’est accru de 0,8% par rapport à la même période de l’année précédente. De même, les résultats de l’enquête de conjoncture de BAM dans l’industrie et relatifs au deuxième trimestre 2008, font ressortir une hausse du niveau des salaires avec un solde d’opinion positif de 24%.
Par ailleurs, la première tranche de la revalorisation du SMIG et des salaires dans la Fonction publique, issue du dialogue social entre le gouvernement et les syndicats, a pris légalement effet à partir du mois de juillet 2008.
Ainsi, le salaire horaire minimum a augmenté de 5% durant le troisième trimestre 2008 pour passer de 9,66 à 10,14 DH. Il a enregistré également une légère hausse en termes réels, passant de 5,22 à 5,44 DH, après une baisse entamée depuis le troisième trimestre 2004.
L’examen de ces évolutions récentes, laisse, les analystes de Bank Al-Maghrib, présager une atténuation probable du niveau des pressions de la demande sur les prix au cours des prochains trimestres.

kadimimohamed@yahoo.fr   


Mohamed Kadimi
Mardi 6 Janvier 2009

Lu 305 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs