Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mehdi Carcela ça ferait du bien d’aller en Coupe du monde

Cela fait trop longtemps que le Maroc n’a pas rêvé comme à l’ancienne




Comme tout le monde sait, la qualification aux phases finales du Mondial russe en 2018 ne sera pas une mince affaire pour le Onze national. Un fait rappelé par l’un des éléments de la sélection marocaine, Mehdi Carcela, en l’occurrence, qui dans un entretien accordé au site Foot Mercato, était revenu sur les chances de l’EN de pouvoir décrocher son billet pour une compétition qu’elle n’a plus disputée depuis deux décades. Autrement dit, quatre éditions de Coupe du monde manquées, ce qui est un peu trop pour une sélection cataloguée parmi celles qui ont une aura sur la scène continentale.
Selon Carcela, transféré à titre de prêt cette saison au club grec de l'Olympiacos Le Pirée, le tournant des éliminatoires aurait été la seconde confrontation contre le Mali à Bamako, sanctionnée par un désolant nul blanc. «On a manqué de chance contre le Mali lors de notre dernier match (0-0). Cela aurait sans doute été plus facile de se qualifier si on avait eu la chance de pouvoir planter. Là, ça reste difficile», a-t-il fait savoir au site français.
Et de préciser sur le champ que la qualification reste jouable du fait que l’EN tient son sort entre les mains lors de ces deux ultimes sorties des éliminatoires contre le Gabon, le 7 octobre à Casablanca, et le 6 novembre face à la Côte d’Ivoire, certainement à Bamako et non pas à Bouaké, terrain qui ne porte pas chance aux Eléphants défaits sur sa pelouse à double reprise devant la Guinée (Eliminatoires de la CAN) et le Gabon (Eliminatoires du Mondial).
Pour Mehdi Carcela, remporter les deux prochains matches est impératif, ajoutant qu’ «on a l’équipe pour le faire ; je ne m’en fais pas, j’ai toute confiance en l’équipe. Il va falloir aller les chercher, jouer libérés, sans pression. Quand on joue notre jeu, c’est difficile de nous arrêter».  Et de conclure que «ça ferait du bien d’aller en Coupe du monde, parce que ça fait longtemps que le Maroc n’a pas rêvé un peu, comme à l’ancienne».
En attendant, le sélectionneur national, Hervé Renard, poursuit sa tournée européenne où il devra contacter et voir à l’œuvre bon nombre de joueurs, sachant qu’il a déjà rencontré Soufiane Boufane, ménagé lors de la double confrontation contre le Mali, mais qui sera certainement convoqué pour le match face au Gabon.
A propos de ce match, Hervé Renard devrait décliner sa liste vers les 25 ou 26 de ce mois et certains avancent parmi les noms qui seront retenus celui d’Amine Harit qui vient d’opter pour les couleurs marocaines, lui qui avait fait toutes ses classes aux équipes nationales de France.
A prévoir également le retour d’Aziz Bouhaddouz qui a repris les entraînements avec son club de St Pauli après s’être blessé lors de la concentration de l’EN juste avant le déplacement à Bamako.

Mohamed Bouarab
Jeudi 14 Septembre 2017

Lu 669 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs