Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mehdi Benatia invité à ne plus “mitrailler” en Allemagne




L’international marocain Mehdi Benatia est au cœur d’une polémique au Bayern. Ceux qui le suivent de près ont certainement été surpris, en ce début de saison, de le voir changer sa manière de célébrer ses buts. Ce joueur de 28 ans qui a fait montre de son talent de buteur à maintes reprises bien qu’occupant un poste de défenseur central était, en effet, habitué à fêter chaque réalisation en se dirigeant vers le public et en faisant semblant de tirer à la mitraillette. Mais le capitaine des Lions de l’Atlas semble avoir renoncé  à cette manière qui n’a pas été du goût de la direction de son club. Laquelle lui aurait interdit «ce geste associé à la Kalachnikov». «A l’AS Rome, ma manière de fêter mes buts plaisait au public et me procurait de la chance», explique-t-il au site allemand Merkur. «Mais, au Bayern, les responsables m’ont demandé de la changer», a-t-il ajouté. «Ma manière de fêter mes buts ne vise aucune partie et n’est porteuse d’aucun message politique», a également tenu à préciser le défenseur le plus cher de l’histoire de la Bundesliga.  «Il est important pour moi que les supporteurs sachent qu’il n’y a aucune mauvaise image de moi à retenir pour ce geste. Il signifie juste que je tire pour marquer encore plus de buts», a-t-il insisté pour justifier à son public l’innocence de son geste.
Il est, par ailleurs, à noter qu’après avoir passé ses derniers jours de vacances à Fkih Bensaleh, fief de son père, la saison a débuté sous les meilleurs auspices pour ce défenseur central du Bayern Munich qui figurait dans le onze type de la première journée de Bundesliga. L'international marocain ayant inscrit le tout premier but de la saison en Allemagne et ayant été l'auteur d'une grande prestation générale. Il a d'ailleurs obtenu une note de 9.30, soit la deuxième plus élevée après son coéquipier en Bavière, Douglas Costa (9.49).
Une sorte de récompense pour Mehdi Benatia qui a été de toute la campagne de préparation du Bayern, alors que des rumeurs fusaient de toute part annonçant son départ du club bavarois. Ce qui a été démenti à maintes reprises par la direction du Bayern, Karl Heinz Rummineggue en premier, qui n’a pas cessé de tonner que l’international marocain ne quittera pas de sitôt la Bavière. Lui qui était transféré de l’AS Rome au Bayern en août 2014 contre 30 millions d’euros pour un contrat de 5 ans et un salaire annuel net de 6,5 millions d’euros. Une rémunération qui fait du capitaine du Onze national le deuxième joueur africain le mieux payé, derrière la star ivoirienne de Manchester City, Yaya Toué.

Mehdi Ouassat
Samedi 22 Août 2015

Lu 2270 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs