Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mehdi Benatia dans le collimateur de l’AC Milan




Mehdi Benatia dans le collimateur de l’AC Milan
Mehdi Benatia parviendra-t-il à décrocher le jack-pot à l’issue de cette saison footballistique ? L’international marocain se trouve dans le collimateur de l’AC.Milan, intéressé au plus haut point par ses services. D’après le site sportif italien “tuttomercatoweb”, le club lombard est prêt à débourser, lors du marché estival des transferts, la somme de 13 millions d’euros pour faire de Banatia un Rossonero Sauf que ce n’est pas gagné d’avance pour Benatia sous contrat avec le club italien d’Udinese jusqu’en 2017.
Tout dépend donc de la formation d’Udinese dont les dirigeants ont manifesté à maintes reprises qu’ils tiennent à leur défenseur qui est d’un grand apport pour le club aussi bien au niveau de la Serie A qu’à celui de la compétition européenne.
Si Mehdi Benatia est convoité par une grosse écurie du Vieux Continent, ce n’est nullement le cas pour Marouane Chamakh qui pourrait rebrousser chemin vers la Ligue 1, rapporte le quotidien français spécialisé, L’Equipe. Ecarté par Arsène Wenger de l’effectif d’Arsenal, pour n’être utilisé que rarement depuis son arrivée chez les Gunners, Chamakh pourrait saisir l’offre de Lille, un club aux ambitions mesurées. Le problème qui reste est la rémunération mensuelle de Chamakh estimée à un peu moins de 300.000 euros. Somme colossale pour le LOSC au budget restreint, sachant que le salaire de Chamakh a poussé plusieurs clubs espagnol, italien, russe ou encore turc à retirer leurs offres. Va-t-il cette fois-ci faire une concession pour revenir à jouer à plein temps ?
Par ailleurs, Younès Belhanda, qui se trouve actuellement avec le Onze national qui disputera la CAN en Afrique du Sud, pourrait changer de cieux et retrouver le club phare d’Istanbul l’asiatique, Fenerbahce. Celui-ci a proposé une offre de 12 millions d’euros pour les dirigeants de Montpellier qui pourraient cette fois-ci céder, d’autant plus que leur club n’est plus européen.
Si ce transfert prend forme, Belhanda serait le troisième joueur marocain à porter les couleurs d’un club turc après Noureddine Amrabet et Michael Bassir, sociétaires respectivement de Galatasaray et de Bursaspor.
Enfin, Adil Hermach, en froid depuis quelque temps avec son club saoudien d’Al Hilal, pourrait retourner de nouveau en Europe pour renforcer les rangs du club espagnol de Levante où évolue également son compatriote Nabil El Zahr. Tout comme Belhanda, Hermach est retenu dans l’équipe nationale qui prendra part à la CAN 2013, épreuve où les adversaires du premier tour seront l’Angola, le Cap-Vert et l’Afrique du Sud, pays hôte de ce tournoi continental qui se déroulera du 19 janvier au 10 février prochain. 

Mohamed Bouarab
Vendredi 4 Janvier 2013

Lu 1088 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs