Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Méditation et thérapie cognitive soulagent les douleurs dorsales




La méditation et la thérapie cognito-comportementale paraissent soulager les douleurs dorsales chroniques, principale cause de handicap aux Etats-Unis, suggère une étude clinique publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).
Une équipe de recherche menée par le Dr Daniel Cherkin du Group Health Research Institute à Seattle a effectué cet essai clinique avec 342 adultes âgés de 20 à 70 ans souffrant de douleurs dans le bas du dos depuis plus de sept ans en moyenne.
Un tiers, choisi au hasard, a été traité par la méditation selon une méthode dite de "réduction du stress basée sur la pleine conscience" (Mindfulness-Based Stress Reduction) ainsi que par le yoga.
Un autre tiers a suivi une thérapie cognitivo-comportementale qui vise à remplacer les idées négatives et les comportements inadaptés par des pensées positives et des attitudes mieux en phase avec la réalité.
Enfin le dernier tiers a été traité avec des médicaments antidouleur. Ces thérapies ont été prodiguées à raison de deux heures hebdomadaires pendant huit semaines.
Après 26 semaines, 61% des personnes traitées par la méditation et 58% de celles ayant suivi des cours de thérapie psycho-corporelle rapportaient une amélioration cliniquement significative de leur état, contre seulement 44% pour celles soignées par les analgésiques (44%).
L'amélioration était aussi nette en terme de réduction de la douleur avec respectivement 44% et 45% des patients qui ont dit moins souffrir dans les groupes de méditation et de thérapie psycho-corporelle, et 27% pour ceux traités par des antidouleurs.
Les effets ont persisté avec peu de changement pendant une année complète dans les deux premiers groupes.
"Ces résultats laissent penser que la thérapie cognitivo-comportementale et par la méditation pourraient être des options de traitement efficaces pour les personnes souffrant de douleurs dorsales chroniques", concluent les chercheurs. Pour le Dr Cherkin, "ces résultats sont importants car ils viennent conforter des indications grandissantes selon lesquelles la douleur et d'autres formes de souffrance impliquent le mental tout autant que le physique".
Dans un éditorial publié également dans le JAMA, les docteurs Madhav Goyal et Jennifer Haythornthwaite, de la Faculté de médecine Johns Hopkins à Baltimore (Maryland), estiment que "les patients souffrant de douleurs chroniques ont besoin d'options pour les aider à vivre tous les jours avec moins de souffrance et de handicap".
Le problème est "d'assurer que ces thérapies psycho-corporelles et par la méditation, dont cette recherche montre l'efficacité, soient accessibles pour ces patients", estiment ces médecins. Ceux-ci pointent le fait que ces thérapies sont coûteuses et ne sont pas prises en charge le plus souvent par les assurances maladies.
Ces travaux ont été financés par les Instituts nationaux américains de la santé (NIH).

Lundi 4 Avril 2016

Lu 857 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs