Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Médecins et McDonald's s'entredévorent autour du hamburger




Une association américaine de médecins s'apprête à diffuser un spot télévisé qui pourrait bien couper l'appétit des clients de McDonald's, au grand dam de la chaîne de restauration rapide, qui crie à la publicité mensongère.
La vidéo, qui devait être diffusée jeudi à Washington au cours du décrochage publicitaire de la très populaire émission "The Daily Show"", se déroule dans une morgue, où une femme sanglote devant le cadavre d'un quadragénaire obèse, qui tient un hamburger à moitié mangé dans la main.
Autour des pieds du défunt se dessine la célèbre arche dorée de McDonald's, et apparaît le texte "C'était tout ce que j'aimais", une allusion au slogan de la marque, "C'est tout ce que j'aime".
"Un taux élevé de cholestérol, une pression artérielle élevée, des crises cardiaques. Ce soir, mangez végétarien," lance alors une voix.
Réalisée par un groupe de médecins baptisé PCRM (Comité pour une médecine responsable), la contre-publicité "vise les menus très gras de McDonald's, afin d'attirer l'attention sur le taux élevé de décès par maladies cardiaques à Washington et la forte densité d'enseignes de restauration rapide dans la ville", déclare PCRM dans un communiqué.
Une étude de PCRM affirme que la capitale des Etats-Unis possède plus d'enseignes McDonald's, Burger King et Kentucky Fried Chicken au km2 que huit autres villes de taille similaire.
Le groupe envisage de diffuser le spot télévisé dans d'autres grandes villes du pays, dont Chicago, Detroit, Houston et Los Angeles, invoquant des études selon lesquelles les clients de la restauration rapide présentent un risque majoré d'obésité, facteur propice aux maladies cardiaques.
Le clip a fait enrager la direction de McDonald's.
"Cette publicité est scandaleuse, mensongère et injuste pour nos clients. McDonald's fait confiance à ses clients pour tenir à distance cette propagande ahurissante, et effectuer des choix judicieux en matière d'alimentation et de mode de vie", estime Bridget Coffing, une porte-parole de la société.


AFP
Vendredi 17 Septembre 2010

Lu 349 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs