Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mbappé : L'Europe commence à en parler




Mbappé : L'Europe commence à en parler
Dix-huit ans et déjà 16 buts en 30 matches cette saison, dont un contre le Manchester City de Pep Guardiola... L'Europe du foot commence à regarder de près l'attaquant de Monaco Kylian Mbappé, alors que se profile le 8e de finale retour de Ligue des champions contre les Citizens ce soir.
"On ne s'attendait pas à une explosion si rapide et soudaine", souligne auprès de l'AFP Alessandro Grandesso, correspondant de la Gazzetta dello Sport à Paris. Le quotidien sportif italien l'a d'ailleurs rangé à la cinquième place des trente jeunes les plus prometteurs évoluant en Europe.
De là à en faire une piste pour un club italien au mercato? "Pas forcément cet été", juge Grandesso, "mais c'est vrai qu'il gagne en visibilité et bénéficie de la comparaison avec Thierry Henry, grâce à son style assez similaire". Le parallèle avec l'ancien buteur phare des Bleus, qui a commencé à Monaco lui aussi, fait florès en Europe, particulièrement en Angleterre, où Henry a fait les belles heures d'Arsenal.
Mbappé "me rappelle un peu un jeune Thierry Henry avec le même regard malin, les mêmes qualités d'intelligence dans les déplacements et de +félinité+ dans la finition", raconte l'un des mieux placés pour en parler, Arsène Wenger, l'entraîneur des Gunners. "Je l'ai approché l'année dernière car je pensais qu'il avait un futur exceptionnel devant lui", a-t-il même reconnu jeudi dernier en conférence de presse.
Alors qu'il est à peine majeur (depuis le 20 décembre dernier) Mbappé doit-il céder aux sirènes du mercato dès cet été? La question fait débat dans la presse européenne.
"Ne fais pas une Martial ! (Don't do a Martial !)" lui recommande ainsi Goal.com. Le site anglais lui conseille "pour son bien" de rester à Monaco et de ne pas rallier tout de suite un grand club comme l'a fait son prédécesseur Anthony Martial à Manchester United, où après des débuts flamboyants il connaît une passe plus difficile.
De son côté, Alessandro Grandesso juge qu'il peut y avoir un danger à rester à Monaco si l'équipe est "démantelée" l'été prochain. "Il faut qu'il comprenne bien ce que le club veut faire. Si c'est pour rester dans une équipe qui repart à zéro, je ne vois pas très bien l'intérêt."
Plutôt qu'un grand club, le journaliste italien pencherait plutôt pour un "club intermédiaire" en Angleterre ou en Allemagne, où le jeune attaquant français pourrait être titulaire.
Les rumeurs vont d'ailleurs bon train pour l'envoyer en Bundesliga, au Bayern Munich par exemple, sans qu'il y ait de confirmation sérieuse sur le dossier. Le club de Dortmund aussi est cité, surtout pour faire référence à un autre transfert d'un jeune Français qui réalise de très belles prestations en Allemagne: Ousmane Dembélé arrivé l'été dernier dans la Ruhr, en provenance de Rennes.
Contractuellement, Mbappé est lié à Monaco jusqu'à juin 2019. Et dans l'immédiat il doit gérer un 8e de finale retour de Ligue des champions face à Manchester City, qui avait gagné 5-3 à l'aller dans un match fou.
Interrogé sur Mbappé, l'attaquant vedette des Citizens, Kevin De Bruyne, avait semblé découvrir son nom: "Je ne le connais pas vraiment. Je ne regarde pas beaucoup le foot. J'ai un petit bébé et je dois m'en occuper".
Ça rappelle une autre histoire, quand Diego Maradona, sélectionneur de l'Argentine, avait snobé Thomas Müller, 20 ans à l'époque, qu'il avait pris pour un ramasseur de balles lors d'une conférence de presse après un amical en mars 2010. En juillet de la même année, en quart de finale du Mondial, l'Allemagne humiliait l'Argentine 4 à 0, avec un premier but de... Müller.
Programme
Ci-dessous le programme des matches des huitièmes de finale retour de la Ligue des champions
Mercredi à 19h45
Monaco-Manchester City
Atletico Madrid-Leverkusen

Falcao opérationnel

Le capitaine de Monaco, Radamel Falcao, touché à la hanche droite samedi contre Bordeaux (2-1) en L1, a effectué une "reprise adaptée", a annoncé son club lundi, et devrait donc être titulaire ce soir contre Manchester City.
Dans un communiqué médical, Monaco a donc annoncé que sa star colombienne avait effectué une "reprise adaptée", après son coup pris samedi. Même si rien n'est officiel, il y a désormais très peu de possibilités de voir Radamel Falcao renoncer à la rencontre de Ligue des Champions Monaco-Manchester City de ce  soir. Il l'avait d'ailleurs déjà précisé samedi soir après la victoire contre Bordeaux.
"Je me sens bien, avait-il dit. Cette semaine, on n'a pas pris de risque. J'ai joué 30 minutes. C'est très bien. Maintenant, j'espère aider l'équipe à 100%. On croit que tout est possible. On va lutter pour gagner."
Un peu plus tôt, son entraîneur Leonardo Jardim avait pourtant tenu un discours un peu moins assuré.
"Il a pris un coup violent sur le côté droit, a expliqué Jardim. On va voir comment ça évolue. J'espère que ce n'est pas grave, que c'est seulement un coup. On attend les examens."
"J'espère juste que ce coup (sur la hanche, ndlr) n'est pas grave, avait enchaîné Jardim. Parce que si ça va, il débutera le match (contre City, ndlr)."
Le leader de L1 s'est incliné 5-3 chez les Citizens à l'aller.

 

Mercredi 15 Mars 2017

Lu 501 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs