Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mbappé : Je ne pensais pas que ça allait venir aussi vite




Mbappé : Je ne pensais pas que ça allait venir aussi vite
Champion de France, sélectionné en équipe de France, et... parrain d'une
association à 18 ans : "Je ne pensais pas que ça allait venir aussi vite", a confié Kylian Mbappé à l'AFP mercredi.
Le joueur a rencontré tour à tour cinq
médias lors de son passage à la clinique Edouard Rist à Paris pour l'Association "Premiers de cordée", qui a également pour parrain le handballeur Thierry Omeyer, et propose notamment
des initiations sportives pour
les enfants hospitalisés.


Etre parrain d'une association à 18 ans, ce n'est pas commun...
"Non, je pense qu'il ne faut pas le voir de cette manière. Bien sûr, si on le voit comme ça, vous allez voir que personne ne le fait. Ce n'est pas pour ça que je le fais. C'est en fonction de mes valeurs, et celles de ma famille, qui sont le partage et la solidarité."

Auriez-vous imaginé qu'en six mois, vous alliez devenir champion de France et être sélectionné chez les Bleus ?
 "J'ai toujours eu beaucoup d'imagination quand j'étais petit, donc je ne vais pas vous dire que je ne l'ai pas imaginé. J'ai imaginé réussir tôt, après je ne pensais pas que cela allait venir aussi vite. Bien sûr que j'y ai toujours cru. Tous les joueurs qui ont réussi sont ceux qui ont cru en eux."

Cette confiance, ce n'est pas de l'arrogance ?
"Non c'est une force, c'est de croire. Après croire ça ne suffit pas, il faut aussi travailler et toujours respecter les gens qui vous entourent. Je pense que quand vous respectez les gens, les gens vous respectent. Mais il ne faut pas non plus jouer un rôle, il faut être ce que vous êtes. Je pense que c'est ce que je suis aujourd'hui, je ne joue pas un rôle particulier. J'ai toujours été comme ça, et j'essaye de rester comme ça."

Comment faites-vous pour être aussi à l'aise devant les médias ?
 "Cela fait partie de ma personnalité. J'ai toujours été un garçon serein, qui ne se prend pas la tête. Après j'ai un entourage qui a fait que j'ai toujours été dans la facilité, je n'ai jamais connu enfant de réelles difficultés. C'est ce qui m'a permis, lorsque j'en ai rencontré, de surmonter des épreuves. C'est pour ça que ma famille a eu une place très importante dans ma vie, que ce soit dans ma carrière sportive ou ma vie d'homme."

L'UNFP, syndicat des joueurs pros, a réalisé récemment un clip pour valoriser l'engagement sociétal des joueurs de foot. C'était important de le faire ?
"Oui je l'ai vu, ils l'ont passé au château en équipe de France. Les gens ne voient que la finalité du footballeur à savoir le match, le terrain, le stade plein, les grosses voitures, beaucoup d'argent... On essaye de faire beaucoup pour la société mais ce n'est pas pour se faire aimer que l'on fait ça. C'est vraiment ce qu'on est: des gens qui donnent du bonheur sur le terrain mais qui essayent d'en donner aussi en dehors, en rendant service à des enfants, en faisant plein d'autres actions."

On en demande trop ?
"C'est le métier qui veut ça ! Tout le monde aimerait être à notre place. Moi cela ne me gêne pas que les gens attendent beaucoup de moi. Lorsque j'étais enfant, j'avais des idoles et les footballeurs sont des idoles. Vous les placez tellement haut qu'ils n'ont pas le droit à l'erreur. Ce qui est à la fois un challenge assez intéressant, parce que ça nous permet de continuer notre apprentissage, tout en faisant attention à nous, à ce que l'on fait pour montrer le bon exemple à ces enfants qui un jour grandiront et seront aussi, je l'espère, des exemples."

Mardi vous avez été tout proche de marquer un premier but en équipe de France...
"Je n'ai pas eu de chance. Mais je le sais, tout le monde le sait que ce but va venir".

Vendredi 16 Juin 2017

Lu 562 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs