Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mawazine célèbre la diversité des talents marocains : Fusion, rap et musiques actuelles à l’honneur à Rabat




Mawazine célèbre la diversité des talents marocains : Fusion, rap et musiques actuelles à l’honneur à Rabat
Fusion, rap et musiques urbaines, la programmation marocaine de la 11ème édition du Festival Mawazine rythmes du monde donne rendez-vous au public pour des concerts de musiques actuelles qui mettent en avant la diversité des talents marocains.
A la Scène de Salé, la fusion sera à l’honneur en présence du multi-instrumentiste marrakchi Aziz Sahmaoui et sa formation University of Gnaoua. Co-fondateur de l’Orchestre national de Barbès et compagnon de route de Joe Zawinul, Aziz Sahmaoui & University of Gnaoua adapte aux canons du jour l'hypnose des transes gnaouies, les fastes du chaâbi arabo-andalou et la jubilation des onomatopées berbères.
Dans le même registre, la musique gnaoua, les rythmes Hmadcha et Issawa seront fusionnés aux sons reggae et dance par le guitariste marocain Mad Tyoussi, qui apporte un souffle riche et nouveau sur la musique de l’Atlas.
Le batteur charismatique Mokhtar Samba viendra avec une musique sans frontières, pour un concert durant lequel se mêleront avec génie, harmonie occidentale, rythmes africains et mélopées bédouines. Le concert de Mokhtar Samba sera suivi d’une musique multiculturelle, celle de la formation basée au Danemark, Outlandish, qui regroupe le Marocain Isam Bachiri, le Pakistanais Waqas Ali Qadri et l’Hispanique Lenny Matinez. Ils offrent ensemble une musique R&B/hip-hop/rap largement influencée par les différents milieux sociaux d'où ils viennent (musique arabe, pakistanaise ou hispanique).
Le groupe Haoussa sera aussi au rendez-vous pour un concert totalement délirant. Haoussa est formé de musiciens à l’énergie immense, leur musique s'appuie sur la couleur issaoui qui est à la base de leur inspiration, mais trouve aussi son penchant pour le punk, reggae, rap, funk, ska, hardcore et la liste est loin d'être close.
Le chaâbi-groove est aussi au programme avec son incontournable représentant le groupe Mazagan. Considérés aujourd’hui comme de véritable bêtes de scène, les six membres de Mazagan emporteront le public vers une fusion hors du commun : un mélange de chant rural et de sons urbains, une sauce bien épicée qui révolutionne la musique populaire marocaine. Le public découvrira la fusion chamarrée du groupe Babel. Elu meilleur groupe fusion de Génération Mawazine 2011, Babel propose un savant mélange entre rock et rythmes marocains. Les sonorités folkloriques marocaines prendront des couleurs R&B avec le groupe Tiraline, venu de Safi. Gagnant de Génération Mawazine 2006, Tiraline présentera ses dernières productions avec un style inédit.
Autre gagnant de Génération Mawazine 2011, cette fois dans la catégorie musique électronique, le Dj Awson sera de retour pour enflammer la scène de Salé avec des sons énergiques.
Le légendaire «mouvement musical Mégri» sera représenté à la scène de Salé. D’abord par le jeune chanteur et compositeur Nasr Mégri avec son groupe «Africa Vision», ainsi que son père Hassan Mégri, l’homme aux talents artistiques multiples et créateur du mythique groupe Mégri. Le père et le fils offriront de grands moments d’émotions permettant au public de découvrir ce nouveau souffle Mégri pour garder ainsi en vie cette flamme devenue sacrée pour des millions de fans.
Toujours dans le mélange des genres, Nabyla Maan présentera son nouvel album et ravira le public avec ses chansons aux rythmes maghrébo-orientaux et mélodies rock et blues.
La Scène de Salé réserve également une soirée 100% rap. Côté jeunes talents, le public découvrira les sonorités hip-hop de deux groupes de Fès; Rwapa Crew, lauréat de Génération Mawazine 2011 et le groupe Chouftchouf qui viendra présenter son dernier album.
Les fans du hip-hop marocain assisteront également au concert d’une des grandes figures du rap marocain «Underground», le rappeur tangérois Muslim, ainsi que les représentant du rap traditionnel, qui ne cessent de servir de belles palettes musicales, les trois acolytes Khalifa, Achraf et Mouhssine du groupe Fnaïre.
Habitués à surprendre le public, Fnaïre offrira en exclusivité son tout nouvel album. Ce dernier a été enregistré pendant deux mois dans l’un des plus grands studios de Dubaï «Founoun Al Imarate», qui est une propriété du chanteur Hussein Al Jasmi. L’album de Fnaïre sera mixé et masterisé entre Paris et les Etats-Unis pour être bientôt dans les bacs. A la Scène de Salé, Fnaïre, gagnant de l’Africa Music Awards, promet un show haut en couleur avec beaucoup d’animation.
Le Festival Mawazine-Rythmes du Monde se tiendra du 18 au 26 mai 2011.

Libé
Jeudi 8 Mars 2012

Lu 579 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs