Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mauritanie: les assassins des quatre touristes français condamnés à mort




Trois Mauritaniens ont été condamnés à mort mardi par la Cour criminelle de Nouakchott pour l’assassinat de quatre touristes français fin 2007 dans le sud de la Mauritanie. Les trois hommes, qui se réclament d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), disent avoir avoué sous la torture.
Le président de la cour Khayi Ould Mohamed a rendu le verdict en présence des prévenus, des journalistes et des familles.
«Le tribunal a condamné à mort Sidi Ould Sidna, Maarouf Ould Haiba et Mohamed Ould Chabarnou pour l’assassinat de quatre citoyens français», a-t-il déclaré.
Il a précisé que la cour les avait «reconnus coupables de meurtre avec préméditation, assassinat d’étrangers sur le sol de la Mauritanie, prise d’arme et rébellion contre l’Etat mauritanien et terrorisme et création d’une association de malfaiteurs» concernant le meurtre des ressortissants français en décembre 2007.
«Allah Akbar (Dieu est grand)! Tu vas voir, chien, nous allons au paradis», a lancé Maarouf Ould Haiba, chef présumé de la cellule responsable de l’assassinat des Français, en direction du juge.
«Notre condamnation à mort est celle de tous les citoyens français en Mauritanie et d’ici jusqu’à Afghanistan», a-t-il encore déclaré.
Certains des proches des condamnés ont vivement réagi au verdict, le jugeant «exagéré et disproportionné».
«Ce jugement est contraire à la charia (loi islamique)», a crié une femme, soeur de Mohamed ‘Ould Chabarnou.
L’avocat Limam Ould Cheikh, assurant la défense des condamnés a mort, a annoncé son intention de «faire appel contre ces jugements injustes».
La cour a également condamné à des peines allant de six mois à trois ans d’emprisonnement ferme quatre hommes jugés pour complicité et assistance apportée aux assassins dans leur fuite. Deux prévenus jugés par contumace ont été acquittés.
Le procès s’était ouvert le 16 mai. La peine de mort avait été requise contre les assassins présumés qui ont plaidé non coupable tout en se présentant comme des «combattants fidèles d’al-Qaïda au Maghreb islamique voués au djihad (la «guerre sainte», NDLR) contre les mécréants».
Des peines allant de deux à 12 ans de prison avaient été requises contre les six complices présumés.
L’affaire remonte au 24 décembre 2007. Cinq Français qui pique-niquaient sur la route reliant Nouakchott aux régions de l’est du pays, près d’Aleg (255km au sud de la capitale) avaient été dévalisés par trois individus armés qui avaient ensuite ouvert le feu à l’arme automatique, tuant quatre des touristes.
Le juge du parquet Moustapha Ould Said a demandé lundi à la cour de «prononcer la peine de mort contre Sidi Ould Sidna (26 ans), Maarouf Ould Haiba (28 ans) et Mohamed Ould Chabarnou (25 ans) pour leur responsabilité dans l’assassinat des quatre touristes français».
Les avocats des prévenus ont de leur côté dénoncé les procès-verbaux d’audition de leurs clients qui, selon Me Isac Ould Ahmed Miske, «sont falsifiés». Les aveux «ont été extorqués sous la contrainte de la torture», a-t-il affirmé, demandant au tribunal «d’annuler les procès-verbaux, de récuser les accusations et d’acquitter» les accusés. 

AP
Jeudi 27 Mai 2010

Lu 321 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs