Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Matt Leblanc, au bord du gouffre




Matt LeBlanc s’est livré franchement et sans complexe sur la fin de son succès à la télévision, une fois les tournages de la série « Friends » terminés, série dans laquelle l’acteur endossait le rôle de Joey Tribbiani aux côtés de Jennifer Aniston pour Rachel, Matthew Perry pour Chandler, ou encore Cournteney Cox pour Monica (avec laquelle des rumeurs de couple courraient il y a encore peu de temps). A désormais 48 ans, le comédien peut mieux faire le bilan de cette période riche de sa vie, avec nostalgie aussi.
C’est au détour d’une interview au Mirror que la star a confié quelques détails sur sa vie d’acteur : « Pendant des années et des années, j’ai eu du mal à quitter la maison. J’étais au bout du rouleau, je ne voulais pas tenir de planning, et ne voulais être nulle part. Je n’étais plus en mesure d’aller de l’avant. »
L’acteur originaire du Massachusetts continue en ajoutant : « Mon agent était très ennuyé. Tout le monde dans le métier se demandait ce qui se passait. J’ai demandé à mon agent s’il voulait bien oublier mon numéro de téléphone pendant quelques années. Ça a été une période très sombre pour moi. Je traversais presque une dépression nerveuse». Il faut dire qu’à l’époque, le rôle de Joey, aimé du monde entier, lui rapportait beaucoup. C’est pourquoi, pour tenter de remettre les pieds sur terre, Matthew Steven LeBlanc a longtemps cherché à fuir les feux des projecteurs.
Une période d’autant plus douloureuse à traverser qu’il a dû faire face à des difficultés familiales : sa fille Marina Pearl LeBlanc (conçue avec sa femme de l’époque, le top britannique Melissa McKnight), avait été diagnostiquée de dysplasie corticale, une maladie affectant le cerveau, les os et la motricité, alors qu’elle était âgée de quelques mois à peine. « Ce fut un moment très dur. Mais j’ai vaincu. Ne dit-on pas que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ? »
Maintenant que sa petite protégée a grandi, l’ancienne star hollywoodienne essaye de passer un maximum de temps avec elle, « la meilleure chose que je n’ai jamais faite », selon lui : « Nous sommes très liés tous les deux et elle est la meilleure chose qui me soit arrivée dans la vie ».
Il est revenu avec émotion sur un moment clé de sa vie de père : la naissance de son enfant : « Je me souviens quand ma fille est née. La seconde où j’ai posé mes yeux sur elle, j’en suis tombé amoureux, je n’avais jamais ressenti ça avant. Je ne pouvais pas y croire. J’ai su qu’à partir de ce moment-là, rien ne pourrait m’empêcher de l’aimer, même si elle pliait ma Ferrari ! »
Et aujourd’hui, l’exacteur de la série Friends est loin de s’ennuyer. En plus de découvrir les joies de la paternité avec sa fille, il est co-réalisateur de l’émission britannique culte de la BBC, Top Gear, aux côtés de Chris Evans. Comme quoi, la célébrité n’est peut-être pas partie définitivement « Joey » !.

 

Libé
Samedi 13 Février 2016

Lu 317 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs