Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Matt Damon ne veut toujours pas revenir en Jason Bourne




Matt Damon ne veut toujours pas revenir en Jason Bourne
Matt Damon n’a pas vu «Jason Bourne : L’Héritage» et ça ne l’empêche pas de rester sur ses positions : pas de nouveau Bourne avec lui sans Paul Greengrass.
Jason Bourne sans Matt Damon : ça a l’air bien parti pour durer. Et c’est l’acteur lui-même qui le dit : “J’ai toujours dit que je serais prêt à revenir si Paul Greengrass était de retour” a déclaré l’acteur à Movieline. “Mais ça n’a pas l’air le cas. Je ne crois pas qu’il reviendra.”
Début 2010, suite à la décision d’Universal de ne pas renouveler Paul Greengrass à la réalisation du quatrième épisode de Bourne, Damon avait refusé de reprendre le rôle par solidarité avec le réalisateur. Ce qui avait conduit Universal à changer ses plans, et à engager Jeremy Renner pour jouer dans «Jason Bourne : L’Héritage» Aaron Cross, un agent/tueur issu du même programme secret de la CIA que Bourne.
“D’après ce que j’ai compris, [Jason Bourne : L’Héritage] est une espèce de reboot de [La Vengeance dans la peau] d’un point de vue différent”, analyse Damon qui admet ainsi n’avoir pas vu Bourne 4. “Comme ils utilisent les mêmes acteurs et les mêmes personnages, il va falloir prendre ça en compte dans un nouveau Bourne. Et ça va être difficile”. Ce qui est difficile, c’est de ne pas percevoir l’ironie dans les propos de l’acteur, qui semble être sans illusions sur la qualité du film... La preuve : “On ne pourra pas pas utiliser un twist de scénario à la Dallas, genre ‘tout cela n’était qu’un rêve’. Je ne crois pas que le public voudrait voir ça après avoir payé sa place...” Damon est sans doute un peu dur : sans atteindre les sommets de la trilogie originale, Bourne 4 est plutôt efficace et son script se rattache correctement à la saga.
De fait, sans pour autant être un échec, Jason Bourne : L’Héritage, réalisé par Tony Gilroy (jusqu’ici scénariste de la saga), a néanmoins obtenu les pires scores de la saga, en rapportant depuis sa sortie mi-août 232 millions pour un budget de 125 (dont seulement 112 aux USA). Ce qui semblerait indiquer que le succès de la licence tient surtout à l’alliance entre Greengrass et Damon, qui ont connu une véritable alchimie sur les plateaux de tournage des deux volets. Mais sans nouvelles de Greengrass -parti réaliser après bien des déboires Captain Phillips, où Tom Hanks affronte des pirates somaliens de nos jours- plus de Damon en Bourne. Si Universal veut redonner du punch à la franchise, il n’y a pas de mystère : il faut embaucher Greengrass...

Première
Mercredi 17 Octobre 2012

Lu 249 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs