Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Massacre de Newtown : L’Amérique en deuil




Massacre de Newtown : L’Amérique en deuil
La police a rendu publique samedi l’identité des 26 victimes du massacre de l’école de Sandy Hook, et l’Amérique horrifiée a découvert que la plupart des 20 enfants tués la veille dans la petite ville de Newtown (nord-est) n’avaient que 6 ans.
Le plus jeune, Noah Pozner, avait eu 6 ans le 20 novembre. Le plus âgé, Daniel Barden, avait soufflé ses sept bougies le 25 septembre. Tous étaient en cours préparatoire, selon les autorités.
Pour ajouter à l’horreur, le médecin légiste Wayne Carver a précisé que les enfants, et les six femmes tuées par un jeune de 20 ans qui s’est ensuite suicidé, avaient tous été visés à plusieurs reprises. «De 3 à 11 fois pour les sept que j’ai examinées personnellement», a-t-il dit lors d’une conférence de presse. Visiblement ébranlé, il a ajouté qu’en trente ans de carrière, il n’avait jamais rien vu de pire.
La Maison Blanche a annoncé samedi soir que le président Obama se rendrait sur place dimanche.
M. Carver a ajouté que le tueur, Adam Lanza, un enfant du pays, avait utilisé une arme semi-automatique — apparemment un Bushmaster 233, pour commettre son affreux forfait.
Sur la liste des victimes, 12 petites filles et 8 petits garçons. Seize d’entre eux avaient six ans, les quatre autres sept ans.
Parmi les adultes, figurent la directrice, deux institutrices et la psychologue de l’école.
A Newtown, petite ville à 90 minutes de New York, où tout le monde se connaît, les 27.000 habitants sont restés inconsolables. Plusieurs veillées funèbres étaient encore prévues samedi soir. Des ballons blancs, des cartes, des peluches, des fleurs ont été apportées près de l’école, en un mémorial improvisé.
Dans une intervention bouleversante, le père d’une petite victime, Emilie Parker, 6 ans, a présenté ses condoléances à toutes les familles, y compris celle de Lanza.
La directrice, Dawn Hochsprung, 47 ans, et la psychologue Mary Sherlach, 56 ans, ont été tuées alors qu’elles couraient pour protéger les enfants après avoir entendu les coups de feu, a expliqué une responsable de l’école, Janet Robinson. Victoria Soto, 27 ans, serait morte après avoir caché ses élèves dans un placard.

AFP
Lundi 17 Décembre 2012

Lu 430 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs