Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Martil - Tourisme et nouvelles technologies de l'information et de la communication

Approcher le secteur touristique par la formation




Martil - Tourisme et nouvelles technologies de l'information et de la communication
Malgré la crise financière mondiale, le Maroc continue à poursuivre le programme qu'il s'était fixé: proposer la destination comme un « produit touristique harmonisé, attrayant et capable de s'imposer sur le plan international ».
C'est du moins ce qui est réitéré dans les différentes rencontres du tourisme à l'échelon international à l'image du Salon mondial du tourisme qui s'est tenu à Londre en novembre dernier. Pour cela, les responsables du secteur sont conscients que le volet « formation des ressources humaines » dans le secteur touristique demeure le point sensible. D'ailleurs, le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, M. Boussaid, l'avait affirmé lors des 8èmes Assises du tourisme qui s'était tenues le 14 juin 2008 à Tétouan : « La formation est notre première priorité .»
C'est notamment dans ce cadre que des formations universitaires dans le domaine de la gestion du secteur touristique ont vu le jour cette année en s'ouvrant de plus en plus aux étudiants ; à ceux qui se dédient à travailler dans les agences de voyages, les offices de tourismes ou les tour-opérateurs…
C'est le cas de la licence professionnelle en « tourisme et nouvelles technologies de l'information et de la communication » programmée pour l'année universitaire 2008/2009 par la Faculté polydisciplinaire de Martil. 
Cette formation professionnalisante, parmi les 14 que propose l'établissement, vise à « répondre au développement de l'innovation technologique » dans les métiers du tourisme et participer à combler le manque patent des compétences dans ce domaine. Une vision qui permet de garder l'image de la culture authentique et séculaire du Royaume tout en bénéficiant des avancées technologiques dans la gestion de la « chose » touristique. Que ce soit au niveau de l'animation des réseaux d'information, de la communication touristique ou de la vente spécialisée dans le commerce électronique, le Maroc se doit de rattraper son retard…  Outre les nouvelles méthodes de marketing et d'approche du client, les bénéficiaires de cette formation sont initiés sur plus de 500 heures à l'animation et à la gestion touristique, au droit appliqué au tourisme ou alors au management et développement touristique entre autres. De nouvelles filières seraient appelées à naître au sein des campus afin de préparer ceux qui désirent investir le tourisme en tant que projet professionnel dans des conditions optimales.
Car sans une réelle mise à niveau et une formation des principaux acteurs que sont les (futurs) professionnels du tourisme, le secteur ne pourra aller de l'avant. Ces formations, à l'instar de la licence professionnelle en « tourisme et nouvelles technologies de l'information et de la communication », sont axées sur des savoirs et surtout des savoir-faire et savoir-être. Fini l'âge des rabattages publics ou des faux guides ? Peut-être.



Amel NEJJARI
Mercredi 31 Décembre 2008

Lu 2004 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs