Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marseille et Lyon se neutralisent




Marseille et Lyon ne sont pas parvenus à se départager (2-2) dimanche en clôture d'une 22e journée très perturbée par le froid, qui a empêché la tenue de trois matches, et a vu le tandem Paris SG-Montpellier creuser l'écart en tête du classement.
Les matches entre les deux Olympiques, qui se retrouveront le 14 avril en finale de la Coupe de la Ligue, sont souvent spectaculaires ces dernières saisons et celui de dimanche a confirmé la règle.
L'OM semblait prêt à enchaîner une neuvième victoire consécutive toutes compétitions confondues grâce à deux buts rapidement inscrits par Cheyrou et Brandao, mais Lyon est revenu avant la pause grâce à Gomis et un but contre son camp de Diawara, malheureux quatre jours après son retour de la CAN.
Le match nul ne fait vraiment pas les affaires des deux équipes, qui voient un gouffre se creuser avec les deux premières places et risquent de désormais viser le 3e strapontin, actuellement occupé par Lille, qui n'a pas joué.
Samedi, le PSG et Montpellier avaient en effet posé les bases de leur duel à venir. Les deux équipes, qui se retrouveront le 19 février au Parc des Princes pour un choc qui pourrait être décisif, se sont imposées à domicile, sans forcément beaucoup impressionner.
Paris, où Thiago Motta a fait des débuts sobres, a ainsi d'abord été mené par le promu Evian-Thonon, avant d'inverser la tendance en deuxième période sous l'influence du duo Nene (deux buts)-Ménez (une passe, un penalty provoqué).
Les hommes de Carlo Ancelotti se sont finalement imposés 3-1 et gardent trois longueurs d'avance sur les Héraultais, qui ont eux dominé Brest 1-0. Ils en comptent désormais dix sur Lille (3e) et Lyon (4e) et onze sur Marseille (5e).
Montpellier a beau avoir la meilleure attaque et le meilleur buteur du championnat, il est toujours bon d'avoir un peu de réussite et ça a été le cas samedi: le but héraultais a été inscrit par Dernis du dos, sur une frappe de Cabella.
Outre les deux leaders, le principal protagoniste de cette 22e journée aura été le froid. Trois rencontres ont été reportées à cause des terrains impraticables: Saint-Etienne - Lorient, arrêté samedi après 10 minutes de jeu, et Caen-Auxerre et Sochaux-Lille qui n'ont même pas débuté dimanche.
Dans le ventre mou, Bordeaux a battu Toulouse 2-0 avec un but express de Jussiê (28 secondes), alors qu'en bas de tableau, Ajaccio n'est pas parvenu à décrocher une cinquième victoire d'affilée et a dû se contenter d'un nul 1-1 face à Nice. Les Aiglons laissent la lanterne rouge à Sochaux, privé de match.
Valenciennes a de son côté décroché son premier succès à l'extérieur de la saison, à Dijon (2-1).

Libé
Mardi 7 Février 2012

Lu 174 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs