Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Marrakech victime des pratiques frauduleuses de certains chauffeurs de taxi

L’arnaque qui se fiche du compteur




Marrakech victime des pratiques frauduleuses de certains chauffeurs de taxi
Marrakech est une superbe ville, et peu diront le contraire. Une fois sur place, l’envie d’aller visiter la ville est grande. Seulement, le touriste se voit vite confronté à une situation délicate : trouver un chauffeur de taxi qui daigne offrir un prix convenable pour la course. 
Certes il vaut mieux laisser les préjugés chez soi, mais concernant les arnaques et à cause de quelques-uns se prétendant siens, c’est la ville ocre qui en fait les frais. La dispute avec les chauffeurs de taxi est courante car, l’on ne sait par quel miracle, 90 % des compteurs de chauffeurs de taxi sont « en panne ». Pour combler ce malheureux incident, le chauffeur propose alors un tarif aberrant appelé « prix unique », soit la modique somme de 50 DH pour toute course dans la ville. 
Le touriste esseulé, mi-euphorique, mi-fatigué, perd beaucoup de temps à arrêter de nombreux taxis avant de se résigner à accepter le tarif proposé, ou à marcher jusqu’au lieu désiré. La situation est épuisante car marchander à longueur de journée pour se déplacer dans  la ville ocre est un véritable sport. Et, situation étonnante, si quelques touristes se postent au coin de la rue en vue d’attendre un taxi, le chauffeur préférera filer devant la foule de Marocains en attente pour s’arrêter au niveau des touristes blancs comme neige qu’il pourra éventuellement arnaquer. 
Sur les sites Internet, les touristes souffrent de cette situation. L’arnaque est tellement présente que certains voyageurs sont persuadés que le « prix fixe » de 50 DH est institutionnalisé. Les taxis marrakchis exploitent le touriste jusqu’à son dernier souffle, et sans aucun scrupule. Il existe même des sites entièrement consacrés aux arnaques de la ville jonglant entre réflexions de touristes énervés et commentaires négatifs. 
C’est l’arnaque sauvage, des groupes de touristes acceptent docilement les prix proposés car toujours moins élevés que ceux de leur pays d’origine. Mais en réalité, les prix sont multipliés par 5 et parfois par 10, du moins, la ristourne de 50 % est de rigueur. Les taxis constituent un véritable fléau : les rabatteurs vous abordent à la sortie de la gare ou de l’aéroport et vous proposent des prix toujours plus absurdes.
Quant aux lieux touristiques, les chauffeurs augmentent leurs prix se justifiant d’une soi-disant circulation trop dense. Bien évidemment, tous les moyens sont bons pour attirer le client qui, pris de compassion ou de fatigue, finit par céder aux dires dudit chauffeur.
Malheureusement, une ville sublime comme Marrakech perd de son potentiel en tolérant ces comportements. Il suffit de dialoguer avec quelques touristes pour se rendre compte qu’ils se sentent traqués, oppressés en étant considérés comme des « pigeons à plumer ». Pour certains, la déception sera telle qu’ils ne retourneront pas au Maroc avant un certain temps. Comme un goût d’amertume, et des pratiques dommageables pour le touriste obligé de rester sur ses gardes et ne profite pas du coup de la beauté des lieux comme il le souhaiterait. 
Bien évidemment, les belles rencontres seront toujours présentes mais Marrakech est victime de son succès. Une réalité qui anime la ville ocre et pousse les touristes à dresser une triste réputation du pays. Certes, il existe une police touristique mais elle ne serait pas assez efficace. Chargée de veiller sur les touristes, les policiers semblent bien vite baisser les bras face à cette petite délinquance. 

Danaé Pol
Vendredi 28 Février 2014

Lu 2868 fois


1.Posté par MakenchLeNom le 28/02/2014 19:20
Bien vu mais c'est à l'image du Maroc malheureusement et les mentalités doivent changer. Elles ne peuvent changer que par le haut (et pas par le bas). Dans la famille de ma femme une soeur s'est faite complètement dépouiller à la mort de son mari (appartement social, compte en banque). Le voleur n'est pas inquiété malgré un dépôt de plainte. C'est même encore pire, ceux qui ont accepté le bakschish du voleur demande un bakchish pour daigner s'occuper de l'affaire. Et bien sûr rien ne se passe. Quand on relit Engels, la guerre des paysans, ce genre de fléaux s'abattait sur les paysans du moyen âge. C'est bien triste pour ce beau pays que la vie qui est faite au plus pauvre.

2.Posté par Rachid le 28/02/2014 21:51 (depuis mobile)
Le même problème en plus gros à Paris , c est pourquoi la dernière révolte des taxis !!en cause les racoleurs permanents au gares et aéroports parisiens !!

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs